Entretien avec Bruno Blin :%% Nous avons de grands objectifs au Maroc

0
206
Président de Renault Trucks 

L’Afrique et le Maroc sont au cœur de la stratégie de Renault Trucks. L’une des priorités du groupe français est l’amélioration de la performance des opérations des clients.

Bruno Blin, président de Renault Trucks, apporte un éclairage sur les ambitions du constructeur qui gagne des parts de marché aussi bien en Europe qu’à l’international.

Autonews :  Quel est le but recherché à travers l’organisation de l’événement Xpérience days Bahrain 2019 ?

Bruno Blin : Cet événement est d’envergure internationale vu le nombre de participants qui tourne autour de 450. A l’évidence, l’objectif est de faire connaître nos produits et services, tout en montrant aux clients comment Renault Trucks peut les aider à améliorer leurs propres opérations. Nous sommes animés par cet objectif, qui fait avancer la recherche et le développement de nouveaux services proposés aux clients. Sachant que le succès des clients est lié à celui de Renault Trucks. Aujourd’hui, il faut savoir que les sujets cruciaux tournent autour de la consommation de carburant, la conduite, la formation des chauffeurs et le TCO (Total Cost of Ownership), qui intègre dans son calcul l’ensemble des coûts directs et indirects générés par la possession et l’utilisation d’un véhicule. Tout l’enjeu est de tendre vers la satisfaction du client en lui apportant des solutions concrètes en lien aux sujets évoqués.

Autonews : Que représente l’Afrique, en particulier le Maroc, pour Renault Trucks

B.B. : L’Afrique et le Maroc sont au cœur de notre stratégie. Renault Trucks a une longue histoire sur le continent à travers la marque Berliet. L’Afrique représente une partie importante de notre business. Ce continent va peser davantage dans notre activité au regard du développement de son activité économique, qui devrait s’accélérer au cours des années à venir. Ceci étant dit, il convient de rappeler que nous avons un nouveau partenaire au Maroc depuis le mois de septembre 2018, en l’occurrence le Groupe Bernard Hayot (GBH). Notre ambition est de reprendre des parts de marché au Maroc après une phase de perte de terrain. Nous avons un beau dispositif dans ce pays, avec des garages à la pointe de ce que l’on peut réaliser dans le monde du transport en général et celui du camion en particulier. Le Maroc est un pays qui a du potentiel et un bastion où Renault Trucks a sa place.

Autonews : Quelle est la trajectoire que votre secteur devrait suivre au cours des années à venir, dans un contexte en proie à la prise de conscience des enjeux liés à la protection de l’environnement et à la rationalisation de la consommation de carburant ?

B.B. : Le monde du transport subira des transformations fondamentales. Aujourd’hui, le digital permet de faire de la maintenance prédictive. Ce qui évite au client l’immobilisation de son véhicule, une source de perte de chiffre d’affaires. La maintenance prédictive a l’avantage d’allonger l’utilisation du camion et donc l’amélioration de l’up-time. Au-delà des normes européennes afférentes à la protection de l’environnement, notre marque a la ferme volonté de contribuer substantiellement à l’amélioration des conditions climatiques et la préservation de la planète. Il faut savoir qu’en Europe, les consommations en carburant devraient baisser de 30% à l’horizon 2030. Le travail technologique qui sera effectué pour atteindre cet objectif, sera bénéfique pour les camions de type Euro 3 et Euro 5. Il est clair que les réductions de consommation de carburant seront plus importantes à l’avenir.

Autonews : Globalement, comment l’activité de Renault Trucks au terme de l’année 2018 s’est-elle comportée ?

Depuis quelques années, Renault Trucks gagne des parts de marché en Europe et à l’international. Nos positions se renforcent un peu partout dans le monde. Cela signifie que nous disposons de produits prisés et d’une bonne stratégie. Notre activité de véhicules d’occasion a progressé de 23% en 2018. La forte demande pour les véhicules d’occasion est un signe fort pour les acheteurs de camions neufs de notre marque. Ceux-ci savent qu’ils n’auront pas de difficultés pour vendre leurs véhicules après 2 ou 3 ans d’exploitation. Ce qui constitue un gage de profitabilité pour les clients.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here