Bentley : So British

0
129

Bentley fait partie des marques luxueuses les plus nobles. Elle incarne le génie britannique tant sur le plan technique qu’au niveau de la conception. Le constructeur est passé par plusieurs étapes dont certaines tumultueuses ont failli le faire disparaître. Mais au final, il a résisté aux aléas du temps et a pu préserver son cachet authentique.

Les marques britanniques sont synonymes de prestige et d’élégance. Elles sont convoitées par les chefs d’Etat, les superstars et la jet set. Même si la plupart d’entre elles ont été rachetées par d’autres groupes étrangers, à l’image de Rolls Royce et MINI (BMW), Jaguar et Land Rover (Tata) et Bentley (Volkswagen), elles ont gardé jalousement leur cachet authentique privilégiant le luxe, les matériaux nobles, le raffinement de l’architecture et la puissance.

Symbole de l’empire britannique, la reine Elisabeth II est, le plus souvent, aperçue lors de ses déplacements officiels à bord d’une Bentley State Limousine. C’est sa marque préférée. Pour son jubilé d’or, elle a eu droit à un modèle unique conçu spécialement pour elle.

Fondé en 1919 par Walter Owen Bentley à Cricklewood au nord de Londres, Bentley connaitra une forte notoriété grâce à 5 victoires aux «24 Heures du Mans» entre 1924 et 1930. Ce succès est dû en grande partie à la mécanique innovante des voitures de course par rapport aux standards de l’époque. Elles étaient dotées d’un bloc de 3 litres muni d’un piston en aluminium, d’un arbre à cames en tête et de quatre soupapes par cylindre.

C’est grâce à ces performances qui sont aussi le résultat de l’implication d’un groupe de gentlemen drivers fortunés, dits «Bentley Boys» (pilotes, ingénieurs et mécaniciens), que la marque connaîtra son élan. Rattrapée par la crise financière, elle sera quelques années plus tard, en 1931, cédée à Rolls Royce mais elle gardera sons identité au moins au niveau du design. A un moment donné et pour faire des économies d’échelle, des modèles des deux marques seront construits sur la même plateforme et vont adopter également les mêmes motorisations.

De nombreuses voitures de sport seront conçues alliant chacune le meilleur du luxe à des moteurs puissants, un habitacle confortable et des finitions réalisées à la main.

Depuis la création de la marque, le logo est resté inchangé. Les ailes représentent la passion du fondateur pour l’aéronautique. Elles encadrent le B qui est la première lettre du nom de son fondateur.

Parmi les modèles phares de la marque, figure notamment la gamme Continental qui a été lancée en 1952 et qui existe toujours. Elle a, à son actif, plusieurs générations et différentes variantes.

La Bentley R Continental a été produite à 2 323 exemplaires entre 1952 et 1955. Elle était considérée comme la berline la plus luxueuse, la plus confortable, la plus rapide et la plus chère de son époque. Le véhicule est équipé d’un moteur 6- cylindres de 4,5 litres développant une puissance de 150 ch.
Cette voiture sera remplacée par Continental GT, qui sera l’inspiratrice de l’actuelle version. Un modèle qui a permis depuis 2004 un net redressement financier du constructeur.

Reste à souligner que les modèles Continental GT des années 50 et 60 sont très convoités par les collectionneurs.

En 1998, Vickers, le propriétaire de Bentley et Rolls Royce a cédé les deux marques respectivement à Volkswagen et BMW mais Bentley continuera d’être équipée par des blocs BMW jusqu’en 2003.