Bentley Continental GT et GTC S – Auto-Moto 10 /7 /2022

0
661

La marque de luxe Bentley vient de dévoiler les Continental GT et GTC S qui restent en tout point fidèles à la version originale.

Carrosserie assombrie, mobilier intérieur discrètement revisité,  sonorité du moteur retravaillé, et voilà que la nouvelle «S» est fin prête à parader dans les beaux quartiers. Et une chose est sûre, ces nouveaux signes distinctifs ne manqueront pas de flatter la lubie des acheteurs fortunés.

Équipée du moteur V8 4.0 litres de 550 ch, le coupé Continental GT S et le cabriolet Continental GTC S, recèlent des performances hallucinantes. Mais elles restent, bien entendu, plus raisonnables que la diabolique version «Speed» et son bloc W12 développant 600 ch.

Sculptural, le plus célèbre des modèles Grand Tourisme anglais joue à fond la carte du contraste des couleurs, doublée d’une belle répartition de l’ombre et de la lumière. Outre le badge «S» greffé sur les ailes, la monumentale calandre noir brillant donne un effet visuel instantané.

A l’arrière, les feux arrière sont teintés foncés, tandis que tous les éléments lumineux extérieurs sont en noir brillant. Seuls le logo et l’inscription Bentley sont en chrome.

Par ailleurs, la gamme S s’appuie sur de nouvelles jantes de 22 pouces, avec cinq rayons en forme de Y en noir brillant. La forme spécifique desdits rayons laisse entrevoir les étriers de frein peints en rouge, ce qui offre un contraste idéal.

Sans oublier les quatre sorties d’échappement teintes en noir, et les bas de caisse couleur foncée, à l’instar de la Continental GT Speed.

L’ambiance intérieure est, pour sa part, entièrement axée sur les performances, avec une répartition des couleurs biton spécifiques aux modèles S.

Les conducteurs de la nouvelle Continental apprécieront la garniture du volant en daim, qui procure un touché plutôt «smooth» sur la main. Des sièges aux revêtements des portières, en passant par le revêtement du tableau de bord, le cuir est partout omniprésent.

La particularité du combo (cuir et daim), tient à l’effet tactile du cuir plutôt lisse, et le doux touché du daim. Question agencement, les sièges matelassés avec l’emblème «S» brodée sur les appui-têtes, sont en option.

Quant à l’instrumentation, l’affichage adopte une nouvelle mise en scène avec des graphismes axés sur les performances, qui semble identique à celle de la Continental GT Speed.

Sous le capot, la nouvelle gamme S conserve le tonitruant V8 4,0 litres qui développe la cavalerie de 550 ch pour un couple de 770 Nm.

Jouissant d’une excellente popularité auprès des fidèles de la marque anglaise, ce bloc revendique 4 secondes chrono pour se catapulter de 0 à 100 km/h. Si les acheteurs de ce genre d’engins se soucient rarement de la consommation, sachez que celle-ci reste raisonnable en l’espèce, avec une moyenne de 12,5 l/100 km.

Cette sobriété relative, il la doit à son V8 «downsizé» offrant une puissance élevée, comparativement à sa cylindrée de 4 litres.

Autre amélioration technique et non des moindres, on trouve l’échappement sport qui ne manquera pas de flatter les oreilles du conducteur. Mais aussi le système de contrôle antiroulis actif, Bentley Dynamic Ride, qui assure une excellente stabilité dans les virages.

Résultat, l’agrément de conduite est plus soigné avec une maniabilité et une agilité tout à fait digne d’un bolide de course.

Galerie

[smartslider3 slider= »166″]