Bentley Bentayga restylé : Révolution de palais

0
629

Victime de son propre succès, le Bentley Bentayga, qui se fait rabrouer par des concurrents qu’il a lui-même entraîné dans son sillage, opère une spectaculaire remise en forme. Présentation.

Précurseur, le Bentayga eut l’insigne audace d’inaugurer, en 2015, le segment des SUV hyperluxueux, réalisant ainsi l’un des succès les plus mirifiques de la marque Bentley : 20 000 exemplaires vendus, en cinq ans d’existence. C’est un coup de maître sans commune mesure, car il a donné la possibilité à la marque britannique non seulement de redresser ses finances, mais aussi de se lancer dans une nouvelle aventure et, surtout, de diversifier son offre. Or, cet insolent succès n’a pas manqué de susciter la convoitise des autres manufacturiers automobile de luxe. Du coup, le Bentayga a entraîné dans son sillage le Rolls-Royce Cullinan, suivi du Lamborghini Urus, récemment rattrapé par l’Aston Martin DBX. Sans oublier l’inéluctable arrivée du futur SUV d’origine Ferrari… Rien d’étonnant que ces nouveaux challengers, aussi sophistiqués que modernes, constituent une menace certaine pour le Bentayga.

L’interface homme-machine sophistiquée, assortie d’un écran de 10,9 pouces, intègre la liaison sans fil Apple CarPlay et Android Auto.

Sa survie impliquant une sérieuse remise en forme, la riposte du Bentayga semble implacable à tous égards. Comme en témoigne son newlook qui, inspiré du coupé Continental GT et de la toute dernière berline Flying Spur, procure davantage d’harmonie avec la nouvelle tendance stylistique Bentley. Sur le registre intérieur, l’ambiance ne manquait pas de somptuosité ni de charme, mais les designers ont déployé davantage de créativité en termes de réagencement des sièges et de la planche de bord, laquelle accueille une nouvelle interface assortie d’une connectivité améliorée. Selon les dirigeants de la maison Bentley, le Bentayga propose tout bonnement les assises arrière les plus larges du «règne» automobile, pouvant être même ventilées. Les passagers qui y prennent place, disposent de 10 cm d’espace supplémentaire pour les jambes ainsi que d’une tablette électronique pour contrôler à distance la climatisation et le système multimédia. De quoi satisfaire les lubies d’une clientèle fortunée et exigeante.

Exécution charismatique

D’inspiration moderne, le look du Bentayga restylé se montre plus dynamique, en adoptant un mélange d’attributs stylistiques introduits par la troisième génération de la Continental GT et la toute récente Flying Spur. Ces trois modèles portant un air de familiarité indéniable, constituent d’ailleurs une nouvelle famille au sein de la gamme Bentley.

Si le Bentayga conserve les mêmes proportions et l’essentiel des traits de son prédécesseur, il s’en distingue par son originalité stylistique. A commencer par son nouveau visage serein où la calandre devient plus verticale et plus large, les phares matriciels de forme elliptique adoptent un nouveau graphisme inspiré du cristal taillé, tandis que le bouclier plus ajouré met en avant le potentiel dynamique des blocs dissimulés sous son long capot. Préservant son apparence bodybuildée, le profil revêt quelques modifications discrètes : les moulures inférieures des portes, tout autant que le design spécifique des jantes de 22 pouces, sont entièrement nouveaux.

En revanche, la partie arrière se bonifie d’un hayon dominant la largeur du véhicule d’un bout à l’autre. Cette élégance, il la doit à ses propres surfaces qui épousent harmonieusement la forme des épaules et des ailes. Si les feux elliptiques, rappelant ceux de la Continental GT, arborent un motif semblable à un bijou lorsqu’il est éclairé, la plaque d’immatriculation est repoussée dans le pare-chocs.

Et puis, les sorties d’échappement ovales surdimensionnées et l’immense becquet de toit, soulignent majestueusement le charisme de l’engin. A noter, enfin, que l’augmentation de 20 mm de la largeur de la voie arrière apporte non seulement un avantage esthétique, mais aussi dynamique grâce à un meilleur repositionnement des roues dans leurs passages.

Ambiance aristocratique

Considérée comme une référence en matière d’habitabilité, l’intérieur du Bentayga est un somptueux écrin fait entièrement à la main par des artisans anglais aguerris.

De prime abord, on constate que la partie centrale de la planche de bord est dépourvue du système rotatif qui permettait de dissimuler l’écran quand on ne s’en servait pas. En lieu et place de ce dernier, une interface homme-machine sophistiquée, assortie d’un écran de 10,9 pouces, intègre la liaison sans fil Apple CarPlay et Android Auto. L’une des particularités de cet écran réside dans son revêtement antireflet et anti-éblouissant ainsi que sa touche tactile améliorée.

Dans la foulée des changements, on y découvre une nouvelle garniture des contre-portes, un nouveau volant, ainsi qu’une nouvelle dalle d’instrumentation entièrement numérique. Cette atmosphère de rêve tient lieu d’un salon avec des sièges capitonnés au rembourrage prononcé, procurant un confort relaxant compte tenu de leur taille stupéfiante. Il faut signaler qu’outre les cinq places de série, le Bentayga propose une configuration à quatre places, en option, comprenant deux sièges arrière individuels séparés par une console centrale. Et si ce n’est pas assez, une configuration à trois rangées offre le summum de la flexibilité pour embarquer sept passagers dans des conditions irréprochables.

Performances diaboliques

Sous le capot, le Bentayga restylé se contente de reconduire le V8 biturbo de 4,0 litres développant 550 ch pour un couple de 770 Nm. Ce bloc s’associe à la boîte automatique à huit rapports, doublée d’une transmission intégrale. De quoi propulser le bolide à la vitesse maximale de 290 km / h et de le catapulter de 0 à 100 km / h en 4,5 petites secondes. Autant dire que, malgré sa taille gigantesque, il fait bien valoir son potentiel digne d’une bête de circuit.

Autre point fort, la possibilité de désactiver automatiquement quatre de ses 8-cylindres dès lors que les conditions de conduite sont normales, lui vaut de ne réclamer qu’une consommation moyenne de 13 litres/100 km et d’atteindre l’autonomie remarquable de 639 km.

Tarifs astronomiques

En résumé, le Bentley Bentayga restylé, qui sera bientôt commercialisé sur le marché international, arbore un look plus charismatique et plus dynamique, combiné à une ambiance intérieure extrêmement raffinée, aristocratique et même plus intelligente grâce aux multiples possibilités d’individualisation offertes.

Au Maroc, actuellement affiché à partir de 2,55 millions de DH pour la version diesel et 2,65 millions de DH pour le V8 essence, le tarif du Bentayga version 2021 pourrait fort bien subir une petite inflation.

Galerie

previous arrow
next arrow
Slider

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here