(Auto-Moto 20/02/2022) Kia Sportage 2022

0
1102

Look avant-gardiste, technologie dernier cri et une large gamme de motorisations diesel et hybrides, le renouvellement du SUV coréen s’annonce sous le signe de l’avant-gardisme.

Révolu le temps où les modèles Kia arboraient un design discret et conventionnel. Actuellement, la marque coréenne opère une surprenante révolution stylistique, inaugurée par le Kia EV6. Ce SUV 100% électrique a suscité l’admiration des observateurs automobile, lors de sa révélation en octobre 2021. Quelques mois plus tard, le constructeur Kia double la mise en dégainant le nouveau Sportage, dont les anciennes générations sont auréolées d’un succès mondial (6 millions d’exemplaires vendus depuis son apparition en 1994). Le nouveau venu ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et, à première vue, il semble bien armé pour relever le défi. La tâche n’est pas facile, car il devra croiser le fer avec des concurrents retors, tels que le VW Tiguan, le Peugeot 3008 ou encore son cousin le Hyundai Tucson, avec lequel il partage la plupart des organes.

Arborant un look futuriste, le nouveau Sportage est le fruit d’un programme d’ingénierie très high-tech. Sa dégaine musclée est mise en valeur par des proportions équilibrées et des lignes épurées.

Racé, le faciès interpelle d’emblée par sa calandre monumentale, surplombée du nouveau logo de la marque. Joliment dessinés, les feux boomerang ajoutent une petite touche de dynamisme, tout d’ailleurs comme l’aspect contrastant du toit noir bi-ton, des bas de caisse ou encore de la partie inférieure du hayon arrière.

Massive et trapue, la poupe n’est certes pas la partie la plus attirante du Sportage. Heureusement que les feux effilés reliés par un jonc noir ultrafin, et le spoiler dissimulant l’essuie-glace, y mettent un tant soit peu de vivacité. Passons maintenant à l’intérieur où les changements sont encore plus marquants.

Ici, l’instrumentation conventionnelle et le mobilier basique, laissent place à des systèmes évolués. Le double écran incurvé, entièrement orienté vers le conducteur, suggère une nouvelle expérience viso-tactile.

Pour ce qui est du confort, les passagers avant sont choyés par des sièges rembourrés offrant un excellent maintien latéral. Les occupants des places arrière, quant à eux, bénéficient d’un espace aux genoux et d’une garde au toit plus généreuse que sur le précédent modèle. Plusieurs gadgets plutôt malins sont à leur disposition, tels que le cintre intégré dans les appuie-têtes et les ports USB-C dissimulés sur les flancs des sièges. Autre point fort et non des moindres, le stationnement du Sportage peut être effectué uniquement à l’aide de la télécommande. Enfin, pour consolider sa vocation de véhicule familial, le Sportage propose un coffre de 587 litres. Qui dit mieux !

Sous le capot, le baroudeur coréen offre un large choix de motorisation, y compris le Diesel 1,6 litre à hybridation légère délivrant 136 ch. Sobre et respectueux de l’environnement, ce 4-cylindres peut être accouplé, au choix, à la boîte manuelle à 6 rapports ou automatique à double embrayage à 7 rapports (DCT7).

Le Sportage existe également en deux versions Hybrides : simple ou rechargeable. Associant un turbo essence T-GDi de 180 ch et un module électrique de 60 ch, la version simple délivre la puissance totale de 230 ch. Encore plus puissante, la variante rechargeable culmine jusqu’à 265 ch.

Toutes les versions du Sportage se déclinent en 2 ou 4 roues motrices.

Que dire enfin du nouveau Kia Sportage, sinon qu’il cultive à merveille l’art et la manière du SUV moderne, à la lumière de son look charmant. Ajoutez à cela une garantie 7 ans, et vous obtenez un SUV aussi robuste que fiable pour avaler les routes et les pistes. Si sa commercialisation a déjà démarré en Europe, son arrivée dans le Royaume interviendra au quatrième trimestre 2022.

Galerie

[smartslider3 slider= »150″]