Audi Q7 restylé : Montée en gamme

0
743

Tous les coups sont permis dans la lutte opposant les trois SUV poids lourd. Les BMW X5 et Mercedes GLE à peine sont-ils commercialisés, que l’Audi Q7 se dévoile dans une nouvelle parure plus bodybuildée que jamais.

Esthétiquement, l’Audi Q7 reprend à s’y méprendre le faciès du big brother Audi Q8. Ceci passe essentiellement par l’impressionnante calandre Single Frame à six lamelles, cerclée de chrome. Mais aussi par les larges admissions d’air latérales, les blocs optiques pourvus, en option, de la technologie Matrix LED, ainsi que la forme plongeante du capot.

La sensation d’agressivité monte d’un cran sur la version S-Line que vous voyez sur ces images. De la lamelle tranchante au bout du pare-chocs jusqu’aux jantes spécifiques de 19 pouces, en passant par les protections des bas de caisse latérales et arrière, cette dégaine ne passe pas inaperçue. En revanche, l’apparition de la baguette chromée, sous forme de «trait d’union» entre les feux arrière – comme sur l’Audi A8, renforce l’assise visuelle sur la route.

Hey Audi

Entièrement nouvelle, la planche de bord se met en valeur à travers des traits rectilignes et des surfaces planes, reflétant dans ses moindres détails la sérénité caractéristique des intérieurs Audi. Sereine, elle n’en demeure pas moins moderne avec trois écrans tactiles orientés vers le conducteur. Même constat pour le reste des commandes tombant facilement sous la main. Ce gros lot de changements a eu raison de la traditionnelle molette IMM, supplantée par l’interface numérique MMI Touch offrant une bien meilleure expérience tactile. Celle-ci gère même le hotspot Wi-Fi, la commande vocale, la navigation… sans oublier le service vocal Alexa, fourni par Amazon.

Pas de surprise concernant les rangements, l’Audi Q7 dispose toujours d’un gigantesque coffre de 865 litres, dont la modularité permet non seulement de quasiment tripler le volume (2 050 litres), mais aussi d’obtenir un plancher parfaitement plat.

Hybridation générale

Question motorisation, la marque aux anneaux affirme que deux diesel seront proposés, dès le lancement. Plus tard, l’offre s’étoffera d’un bloc essence ainsi que d’une version hybride rechargeable. Tous ces blocs s’associeront exclusivement à la boîte Tiptronic à 8 rapports, secondée par la transmission intégrale Quattro.

Pour le reste, le constructeur Audi a amorcé l’hybridation légère sur l’ensemble de sa gamme, qui, selon lui, permet un gain d’environ 0,7 litre pour 100 kilomètres, en consommation moyenne. A vérifier !

Bien sapé et mieux équipé, le baroudeur allemand est bien parti pour en découdre avec ses meilleurs concurrents. Les tarifs ainsi que les finitions seront dévoilés, à l’international, en septembre prochain, son importation dans le Royaume devrait intervenir un peu plus tard.

Galerie

previous arrow
next arrow
Slider

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here