Audi A3 Sportback

0
1326

La nouvelle Audi A3 Sportback, qui vient de débarquer dans le Royaume, rétorque en soignant sa ligne et en proposant des systèmes numériques à la pointe de la technologie.

Le renouvellement de l’A3 Sportback est assurément un événement majeur dans le calendrier du constructeur Audi. Tout d’abord, parce que ce modèle est un best-seller vendu à cinq millions d’unités depuis son lancement en 1996, et qui rapporte des bénéfices mirobolants. Ensuite, pour son positionnement attractif, en tant que voiture compacte donnant accès à l’univers premium, signé Audi. Enfin, les propriétaires de l’Audi A3, une fois séduits et fidélisés, sont des clients potentiels qui se laisseront probablement tentés par d’autres modèles de la gamme supérieure.

Pour capitaliser sur tous ses acquis, il était donc hors de question de bouleverser le style original et très familier de la compacte allemande. Certes, l’équilibre des proportions est conservé, mais les designers allemands n’ont pas hésité à faire évoluer le dynamisme des lignes et la découpe de la carrosserie.

Dès le premier coup d’œil, on s’aperçoit que le style débridé de l’A3 recèle un vrai renouvellement, tant sa forme respire la sportivité dans les moindres détails. Gigantesque, la calandre Singleframe hexagonale, surdimensionnée au point de ronger tout le faciès, est encadrée par des prises d’air angulaires et des phares effilés.

Même constat sur les côtés où les bas de caisse bien marqués, combinés à des épaules musclées, procurent le sentiment de robustesse et de sécurité. Plus impressionnant encore, les passages de roues taillés à la serpe accentuent le dynamisme de l’engin.

A l’arrière, le long spoiler donnant l’impression que la lunette est abaissée, surmonte des blocs optiques très fins et des grilles d’échappement trapézoïdales.

Les évolutions intérieures sont encore plus frappantes avec un cockpit avantageusement tourné vers le conducteur, intégrant des équipements haut de gamme, livrés de série. Dans ce lot, on trouve la fameuse dalle d’instrumentation 100% numérique «Digital Cockpit», qui permet de défiler toutes les informations relatives à la conduite, dans une belle mise en scène. A l’ancienne molette de commande MMI, qui était placée sur la console centrale, l’Audi A3 préfère une nouvelle interface média avec écran tactile (10,1 pouces).

Celui-ci permet de gérer les fonctions d’infotainment, telles que la navigation, le système audio, la téléphonie… Il faut souligner que la version35 TDI, qui adopte la boîte automatique S-Tronic à sept rapports, se paye même le luxe de proposer un sélecteur de vitesse ultra compact « shift-by-wire ». La particularité de ce système réside dans son fonctionnement télématique, c’est-à-dire sans aucun lien physique.

Globalement, la gamme Audi A3 s’articule autour de quatre finitions : Premium, Design, Sport et S-Line. En plus des interfaces numériques mentionnées plus haut, la finition Premium propose le régulateur de vitesse, les capteurs de pression des pneus et de pluie, la climatisation, les jantes aluminium de 16’’, le stationnement automatique, ainsi que le radar de parking avant et une caméra de recul arrière.

La finition intermédiaire Design y ajoute : sièges sport habillés de sellerie similicuir, projecteurs full LED, clim auto bizone et jantes 17’’.

Dotée d’un système média pouvant tourner sous les systèmes Apple CarPlay et Android, la finition Sport est rehaussée de touches décoratives spécifiques extérieures ainsi que d’un toit panoramique en verre.

Mais delà à proposer le « chargement par induction pour smartphone» uniquement sur la version la plus chère S-Line, ça fait plutôt radin. D’ailleurs, la finition S-Line ne se distingue que par ses jantes de 18’’ et par son monogramme « S-Line » greffé, çà et là, sur la carrosserie.

Sur le marché national, l’Audi A3 Sportback est disponible uniquement en diesel 2.0 litres TDI, qui se décline en deux niveaux de puissance (116 ch et 150 ch). Lesquels animent respectivement les versions 30 TDI et 35 TDI. Comme expliqué plus haut, cette dernière se pilote par la boîte S-Tronic à 7 vitesses, tandis que la 30 TDI se satisfait d’une boîte manuelle à 6 rapports. Pas de quoi revendiquer un foudre de guerre, mais c’est assez suffisant pour faire des pointes remarquables : la vitesse maximale atteint 206 km/h pour la 30 TDI, et 222 km/h pour la 35 TDI. Selon la fiche technique, la consommation a été considérablement revue à la baisse avec une moyenne de 3,9 litres/100 km.

Au final, outre le perfectionnement stylistique plutôt appréciable, l’Audi A3 Sportback a effectué un véritable bond quantitatif, tant sur le plan des matériaux que celui de sa dotation en équipements high-tech. Or, ses tarifs se positionnent proportionnellement à ses évolutions, avec un prix d’attaque qui culmine à 305 000 DH, tout de même.

Tarifs

Equipements

Sur la finition Premium : 6 airbags, ABS, EBV, BAS, EDS, ESC, aide au démarrage en côte, fixation Isofix pour sièges enfant, frein à main électromécanique + Auto Hold système du contrôle de la pression des pneus, trousse de secours avec triangle de présignalisation, Start&Stop, clim manuelle, ordinateur de bord couleur, régulateur/limiteur de vitesse, détecteur de pluie, allumage auto des feux, rétros dégivrants et électriques, rétro intérieur jour/nuit auto, banquette Ar rabattable, accoudoir central à l’Av/Ar, aide au stationnement Av/Ar, stationnement auto, caméra de recul, volant cuir 3 branches et multifonction, sellerie tissu bi-colore, applications décoratives avec peinture à effet soie Gris Platine, MMI Radio plus avec écran tactile 10,1″, interface Bluetooth, digital Cockpit 10,25″, jantes en alu 16″ coulé style 5 branches doubles. En plus sur Tronic Premium : ESP, antipatinage, aide au freinage d’urgence, antidémarrage électronique, détecteur de sous-gonflage, fermeture de portes en roulant, préparation Isofix, ordinateur de bord, régulateur de vitesse, frein à main électrique, écran tactile, instrumentation de bord digital, park Assist auto, commandes au volant, rétros électriques, démarrage mains libres, banquette Ar rabattable 1/3-2/3, Bluetooth, Follow-me home, volant cuir, feux de jour. En plus sur Tronic Sport : sélecteur de mode de conduite, fermeture de portes en roulant, rétros rabattables électriquement, démarrage mains libres, phares à LED. En plus sur S-Tronic S-line : même équipements.    

Fiche technique

Galerie

[smartslider3 slider= »140″]