Aston Martin DBS Superleggera Volante :%% Elle tire à toute volée

0
508

Aston Martin, manufacturier britannique réputé pour ses bolides au service de l’agent 007, lève le voile sur le cabriolet DBS Superleggera Volante, qui sera commercialisé en septembre prochain.

D’ici là, la DBS Superleggera Volante se laisse admirer sous toutes ses coutures. Par rapport à la version Coupé, apparue en 2018, pas de changements stylistiques notables, sinon l’apparition de l’épaisse capote en toile, qui réclame 14 s pour s’ouvrir et 16 s pour se refermer. Celle-ci, étant testée dans les conditions de froid et de chaleur extrême, met en œuvre une formidable isolation thermique et acoustique. Le cockpit tient ainsi lieu d’un écrin totalement hermétique et ultra sportif, où les heureux passagers bénéficient des marques de faveur typiquement anglaise : larges sièges baquets tendus de cuir au graphisme 3D, volant à méplat au design spécifique, sans oublier l’agencement de la planche de bord semblable à celle d’un avion furtif.

Derrière son museau, véritable parangon de force et d’agressivité, la découvrable So Britishabrite le même bloc V12 5,2 litres bi-turbo de 725 ch que la version Coupé, ce qui autorise au bolide de Gaydon de se propulser de 0 à 100 km/h en seulement 3,4 s et, surtout, d’enregistrer la vitesse de pointe de 340 km/h ! La totalité de la cavalerie est transmise aux roues arrière via la boîte automatique ZF à huit rapports, qui travaille de concert avec un différentiel à glissement limité mécanique.

Question rivalité dans l’univers des supercars découvrables, la Bentley Continental GTC, animée du tonitruant W12 de 635 ch (3,8 secondes à l’épreuve du 0 à 100 km/h), manque de potentiel pour riposter à la nouvelle venue. Seul le roadster Lamborghini Aventador SVJ, équipé du V12 atmosphérique de 770 ch, réussit à supplanter la belle anglaise. Mais là, le jeu ne peut être égal : la Lambo place son V12 en position centrale arrière, une architecture spécifique aux bêtes de circuit, alors que la belle anglaise adopte la classique position du moteur sous le capot avant.

Au final, le carnet de commandes de l’Aston Martin DBS Superleggera Volante est déjà ouvert. Et, au cas où vous seriez intéressés, préparez une enveloppe de 3,5 millions de DH. Une bagatelle n’est-ce pas !

Galerie

previous arrow
next arrow
Slider

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here