Assurances – Transport des enfants : Les dispositions à respecter

0
813

Les passagers à bord d’une voiture bénéficient d’un certain nombre d’équipements de sécurité. Les enfants ont besoin d’autres dispositions particulières adaptées à leur âge, poids et morphologie. Il est essentiel de les observer pour éviter les différents risques.

De par sa nature, un enfant est agité et cherche le plus souvent à jouer. Il aime les espaces et plus de liberté de mouvement. Il est habitué à des câlins de ses parents ou de sa famille et peut se montrer impatient et demander de l’attention. Comme l’intérieur d’une voiture est étroit, il est nécessaire de l’occuper lors des longs trajets afin qu’il ne déconcentre pas le conducteur et ne perturbe pas l’atmosphère à bord.

Les enfants quel que soit leur âge doivent être attachés par une ceinture de sécurité. Une collision à 50 km/h pour un enfant non attaché ou mal attaché équivaut à une chute de plus de 10 m de hauteur.

Les ceintures de sécurité montées dans les voitures ne sont pas adaptées aux petits gabarits des enfants et se révèlent inefficaces en cas de sinistre. Pour pallier cet inconvénient, ils doivent s’asseoir à l’arrière sur un dispositif de retenue (lit nacelle, siège à harnais, rehausseur…).

Contrairement aux législations européennes qui accordent le droit d’installer un enfant dans le siège avant droit de la voiture sous conditions, le Code de la route marocain est catégorique : les enfants doivent être strictement installés dans les sièges arrière. La loi prévoit le retrait d’un point pour le non-respect de l’obligation du port de la ceinture de sécurité ainsi que pour l’embarquement d’enfant de moins de 10 ans sur le siège avant d’une voiture.

Il faut noter que malgré sa petite taille, un enfant doit avoir une place entière. Certains automobilistes transportent plusieurs enfants sous prétexte que l’espace à bord le permet. Mais dans les faits, ils sont passibles de contraventions de première classe sanctionnée par une amende transactionnelle et forfaitaire de 700 DH. De même que le conducteur est sanctionné quand il y a un surnombre de voyageurs à bord.

Lors de chaque déplacement, il est conseillé de prendre les mesures qui s’imposent. Car les différentes études ont montré que seulement 10% des enfants de moins de deux ans, sont bien attachés. Lors d’accidents mortels de la route impliquant un enfant, un sur quatre n’était pas installé dans un siège auto. Comme il est aussi important d’activer la fermeture des portes et des vitres arrière pour qu’elles ne soient pas manipulées par les enfants avec tout ce que cela comporte comme risque routier pour leur sécurité et celles des autres usagers de la route. Dès que l’enfant est en âge de comprendre, il faut lui apprendre à s’attacher et à bien se comporter.

Pour les longs trajets, il faut prévoir des arrêts toutes les deux heures pour se reposer et permettre aux enfants de faire leurs besoins et de se décontracter. En route, l’enfant doit être occupé soit par des jouets ou des jeux vidéo selon son âge. L’objectif est d’éviter qu’il soit stressé ou ennuyé en vue de rendre le voyage agréable. Comme il est recommandé de l’hydrater fréquemment et éviter les coups de soleil ou autres désagréments climatiques.

Qu’en est-il des animaux à bord ?

Outre les enfants, un automobiliste peut être amené à transporter des animaux à bord de sa voiture. Le plus souvent, un chien ou un chat de compagnie. Pour ce faire, le conducteur doit être attentif et prendre quelques précautions pour ne pas être perturbé. Il doit être constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits.

Ces animaux doivent être placés sur les sièges arrière ou dans le coffre s’il permet une bonne aération. Il existe des dispositifs spéciaux pour assurer le déplacement des animaux à bord comme les cages de transport. Elles doivent cependant être attachées à l’aide d’une ceinture de sécurité pour éviter qu’elles ne se déplacent dans l’habitacle du véhicule en cas de freinage brusque. Les grilles et les filets sont des systèmes de transport principalement destinés aux chiens de moyenne et de grande taille.

Lors du stationnement, le conducteur doit prendre certaines dispositions. Il doit s’assurer que son animal de compagnie ne présente pas un risque ou une gêne pour les autres usagers, et faire en sorte qu’il ne s’échappe pas du véhicule si une fenêtre est entrouverte pour les besoins d’aération, par exemple.