Assurances – Contrat : Les points à vérifier

0
1038

Un contrat d’assurance, comme tous les contrats, comporte des droits et des obligations. Le contenu de ces documents est minutieusement préparé par des experts juridiques et techniques chevronnés, habilités par les compagnies. Pour l’assuré, il est utile de les lire attentivement pour ne pas avoir de surprise en cas de sinistre.

Le plus souvent, l’assuré négocie les garanties qui peuvent être basiques ou élargies et aussi le prix. Rares sont les clients qui prennent le temps de bien lire le contrat et demander les explications nécessaires à leur agent. Excepté quelques responsables de flottes automobiles des grands comptes, des loueurs ou autres opérateurs qui sont très regardants à ce niveau, les autres assurés font fi de ces détails. Il faut dire que les contrats sont rédigés de telle manière qu’il est difficile pour une personne lambda de comprendre la teneur des différents articles du contrat.

L’autre constat est qu’une large frange d’assurés est analphabète ou d’un niveau d’instruction faible. Il faut noter aussi que les contrats sont rédigés en français, ce qui complique la tâche des automobilistes marocains arabophones.

De leur côté, les assureurs ne prennent pas la peine d’expliquer la teneur des articles qui composent les clauses du contrat. Et au premier sinistre, les assurés se trouvent confrontés à quelques surprises dont le refus d’indemnisation par la compagnie pour un motif déterminé ou la faiblesse du montant du dédommagement par rapport à ce qui était prévu.

Pour éviter tous ces cas de figure, l’assuré doit vérifier certains points clés avant de souscrire son contrat d’assurance automobile. Tout d’abord, les conditions d’indemnisation, l’évolution des cotisations, les modalités de résiliation, l’étendue des garanties.

Ensuite, s’assurer de l’exactitude des informations données à son assureur. Une erreur au niveau du nom, du prénom, de la date de naissance ou du numéro de la carte d’identité nationale (CIN) risque de créer des problèmes lors d’une déclaration de sinistre. Des dédommagements ont été refusés ou retardés à cause de ces vices de forme. Certains clients ont été contraints de porter leur différend devant la justice mais sans pour autant avoir gain de cause. Il faut bien entendu que les déclarations soient sincères et reflètent bien la réalité.

Au niveau des couvertures, il faut noter que le maximum de garanties est une bonne chose pour l’automobiliste mais parfois une pléthore d’offres n’est pas nécessairement indispensable. Il est donc recommandé au client de ne souscrire que les garanties qui répondent parfaitement à ses besoins et qui ne dépassent pas son budget. Il faut s’enquérir aussi de l’étendue réelle de chaque garantie et des conditions dont elles peuvent être mises en jeu. C’est-à-dire si elles sont incluses d’office dans le contrat ou si elles sont proposées en option. Car l’assuré peut toujours demander à son assureur une extension de garantie ou un rajout, s’il estime avoir besoin d’une garantie particulière ou d’une couverture étendue.

Par exemple, pour un véhicule d’occasion, la garantie «tous risques» qui couvre les dégâts dont l’assuré est responsable, n’est pas forcément nécessaire. En revanche, les garanties couvrant les bris de glace, vol, incendie, événements climatiques sont des points importants à vérifier.

Conséquence de la concurrence entre les compagnies, ce sont les prestations d’assistance qui font la différence entre deux assurances auto. Cela concerne le remorquage du véhicule, le prêt d’une voiture, le remboursement des frais de train ou d’hôtel en cas de panne éloignée du lieu de la résidence. A noter aussi que certaines compagnies ne prennent pas en charge le remorquage du véhicule si la distance dépasse de 50 km le domicile de l’assuré. Le prêt de véhicule n’est accordé qu’en cas d’accident et excluant la panne ou le vol.

Les exclusions et les franchises sont également des points importants à vérifier car elles ne figurent pas, le plus souvent, dans le devis de l’assurance mais bien mentionnées dans les conditions générales du contrat. Le montant des franchises est, quant à lui, généralement précisé dans le devis mais n’est pas détaillé. Il est donc nécessaire de comparer les devis avec option et sans option.

La portée des promotions et de la catégo

Au niveau de la tarification, différents aspects doivent être pris en considération. D’une manière générale, les propriétaires de véhicules puissants ayant une grande valeur financière doivent payer plus cher car le risque de sinistralité est plus grand. Les jeunes sont également considérés comme des personnes à risque. Outre les prix standards, il faut profiter des différentes promotions et des tarifications ciblées qui concernent certaines catégories socioprofessionnelles comme les fonctionnaires, les femmes ou les professions libérales.