Assurance – Vol d’objets à l’intérieur du véhicule : Une garantie très utile

0
2000

La garantie vol comprise dans les contrats d’assurance automobile ne concerne que le véhicule. Par défaut, le vol d’objets et d’autres accessoires dans un véhicule est exclu. Il est utile de se prémunir contre ce risque en se dotant d’une couverture exclusivement dédiée.

Selon des données recueillies auprès de la Direction générale de la sécurité nationale (DGSN), le nombre de vols d’objets à l’intérieur des voitures est nettement plus élevé que les vols de véhicules. Dans le premier cas, ce genre de délits est causé le plus souvent pendant la nuit et/ou dans des coins isolés par de petits délinquants. Le second cas par contre ne peut aboutir que par agression du conducteur ou par des experts en matière de déverrouillage.

Pour les véhicules de nouvelle génération dotés de systèmes d’alarme sophistiqués, l’opération est difficile et très compliquée que seules les bandes organisées sont capables de réussir.

Les malfrats ciblent en général les voitures de luxe qui seront  démantelées et vendues en pièces détachées à la ferraille, soit conduites dans un pays étranger avec des documents falsifiés pour être écoulées en toute impunité. Le mode opératoire le plus usité pour le vol d’objets à l’intérieur de véhicules immobilisés est le bris de glace.

Pour se prémunir contre ce risque, il est utile de souscrire une garantie spécifique souvent optionnelle dite «effets personnels». En cas de sinistre de ce genre, l’assureur est tenu d’indemniser le client selon les modalités stipulées dans le contrat. Le dédommagement concerne également la destruction de ces mêmes objets suite à un accident de la circulation ou sous l’effet d’un incendie.

Cette garantie couvre notamment les bagages et effets strictement destinés à un usage personnel. Cela comprend essentiellement les équipements d’aide à la conduite et qui sont démontables comme le GPS, les smartphones ou ordinateurs portables, les tablettes numériques, les vélos électriques ou autres.

Les garanties standards ne couvrent pas certains objets de certaines valeurs comme les montres, les bijoux, les articles de luxe, les objets en métal précieux (or, argent, platine, diamant), marchandise et outillage et tout matériel à caractère professionnel, vélos arrimés au véhicule sans dispositif de sécurité, animaux transportés, effets personnels d’un tiers qui essaie le véhicule en vue de son achat.

L’indemnisation nécessite une procédure très pointue. Immédiatement après le constat d’un vol, il faut s’adresser à la police ou à la gendarmerie royale selon le lieu où le sinistre a eu lieu. Un dépôt de plainte contre X est effectué au parquet.

Dans le procès-verbal, un inventaire complet des objets volés et leur valeur est réalisé. Une fois le PV établi et dûment signé, il faut rapidement (dans un délai de deux jours maximum) faire une déclaration à l’assureur. Il est nécessaire de joindre au dossier les factures des objets volés et des photos du sinistre. Sur la base du dossier déposé, l’assurance doit établir son estimation de dédommagement.

Comme dit l’adage, mieux vaut prévenir que guérir. A cet égard, il est essentiel de prendre certaines dispositions pour éviter les vols. La meilleure précaution reste incontestablement la vigilance, à savoir éviter la tentation ostensible des malfaiteurs et respecter les conditions de garanties exigées dans votre contrat (moyen de protection notamment). Il est important de ne pas laisser les clés dans, sur, sous ou à proximité immédiate de la voiture, de s’assurer que le véhicule et le coffre sont verrouillés et que les fenêtres sont closes au moment de quitter le véhicule.

Aussi, il ne faut laisser aucun objet visible traîner dans le véhicule. Pour ce faire, utiliser les compartiments et la boîte à gants pour dissimuler ce qui doit rester sur place. Les objets précieux ne doivent pas être oubliés à l’intérieur de la voiture (y compris les documents du véhicule) et dans la mesure du possible, la garer dans un lieu sécurisé.

La base de l’indemnisation

L’estimation des dommages des effets personnels est calculée selon une base bien déterminée. Il s’agit de la valeur de remplacement, au jour du sinistre, des biens transportés, après déduction d’une vétusté évaluée de gré à gré et sur présentation des factures originales d’achat. Mais le contrat d’assurance mentionne aussi un montant maximal d’indemnisation en cas de vol du contenu de la voiture.

Des exclusions de garanties existent, même pour la liste des objets normalement couverts par la garantie «Effets personnels». Ces exclusions peuvent entraîner un refus d’indemnisation si, par exemple, le conducteur a laissé les clés du véhicule à l’intérieur ou s’il n’a pas verrouillé les portières ou fermé les vitres.