50ème anniversaire de Peugeot 504 : La berline des jours heureux

0
96

Elle a laissé le souvenir d’une voiture increvable, Peugeot 504 est un modèle emblématique de la marque au lion avec ses 4 millions d’exemplaires.

De la berline grande routière présentée en 1968 aux versions cabriolet coupé de 1969, aux pick-up et la familiale à 7 places, Peugeot 504 est un modèle qui a été utilisé comme taxi, utilitaire ou voiture de prestige pour les cadres moyens et les pères de familles. Elle a eu droit à un livre intitulé «la berline des beaux jours» de Xavier Chauvin. Son image était liée au départ en vacances et de moments inoubliables.

Pour célébrer le 50ème anniversaire de la 504, Peugeot a décidé d’organiser une série d’événements entre mai et décembre 2018 : Rallye, musée, exposition, conférence, films …Il faut dire que ce véhicule a consolidé la notoriété de la marque à l’international grâce à sa robustesse, sa fiabilité et sa simplicité.

Dans certains pays notamment d’Afrique et d’Amérique latine, des taxieurs sont fermement attachés à ce modèle et ne sont pas près de le changer par un autre.

Conçue par le célèbre designer Pininfarina et le bureau de style de Peugeot dirigé par Henri Thomas, qui est le père de la ligne fuseau des Peugeot 302, 402, 202 et de 203 d’après-guerre, sa silhouette se veut à la fois originale et rassurante. Conjuguant lignes tendues et fluides, son profil est marqué par la cassure brutale de la malle arrière plutôt inhabituelle pour une familiale de cette époque. .Le dessin original des phares avant donne beaucoup de dynamisme et de caractère au véhicule.

Dès son lancement, elle s’est démarquée sur le plan mécanique par ses quatre roues indépendantes et une simple architecture du moteur, permettant la facilité de son entretien comparativement à ses concurrentes de la même catégorie. Sous le capot, la gamme proposait dès son lancement en essence le 1,8 l à carburateur repris de la 404, fournissant 82 chevaux et un autre à injection de 103 chevaux. En diesel, la 504 offrait un moteur de 2,1 litres (75 ch).

Son opulence et sa mécanique infatigable faisaient la part belle au confort. Cela était visible à l’intérieur avec un habitacle spacieux et accueillant, meublé de sièges bien dessinés et munis à l’avant d’appuie-têtes intégrés. Des qualités qui lui ont permis de décrocher le titre de Voiture de l’année en 1969, et ce face à la BMW 2500 et l’Alfa Romeo 1750.

Le restylage de 1975 dote le véhicule d’une nouvelle calandre, de nouveaux phares avant et arrière et de nouveaux équipements. Une évolution qui sera enrichie en 1979 par un nouveau tableau de bord, un levier de vitesse au plancher, butoirs de pare-chocs, jantes à crevés rectangulaires et d’un nouveau moteur.

En 1983, l’arrêt de la production de la 504 est décidé dans l’usine de Sochaux pour céder la place à la 505. Qu’à cela ne tienne, car la carrière internationale du véhicule se poursuivra. En effet, la production continuera en Argentine jusqu’en 1998. A cet égard, la voiture a évolué pour répondre aux normes de sécurité en vigueur en Amérique du sud. Elle sera dotée de plusieurs équipements : quatre phares, pare-chocs d’auto-tamponneuses, catadioptres tout autour, rembourrages de sécurité dans l’habitacle et de multiples modifications de détail touchant le moteur ainsi qu’une nouvelle planche de bord.

Reste à souligner que la fabrication de la 504 a continué au Nigéria dans l’usine de Kaduna jusqu’à fin 2005.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here