5 Faits marquants sur la nouvelle Porsche 911

0
600

Zuffenhausen a dévoilé la huitième génération de la 911 la veille de la tenue du salon de Los Angeles. Comme à son habitude, la nouvelle itération de la reine des berlinettes ne révolutionne pas tout. Elle n’en évolue pas moins de manière remarquable. 

1 – Plus néo-rétro que jamais !

C’est sur les variantes Carrera S et Carrera 4S de la 911 Type 992 que Porsche a choisi de lever le voile en premier lieu. Evidemment, si ce qui a fait le succès de cette saga née en 1964, notamment les lignes et les feux avant ronds, a été conservé, on note l’apparition de détails esthétiques évoquant de glorieuses 911 d’antan : capot avant creusé, typo’ anguleuse du sigle 911…

2- Influence «new school».

Avec sa partie inférieure au traitement noir, la nouvelle 911 paraît plus large. Si le bouclier avant inédit file un incroyable coup de jeune à la GT 2+2 de Stuttgart, c’est la partie arrière qui polarise le regard : lamelles verticales de la prise d’air du capot moteur en guise de 3ème feu stop, aileron arrière mobile autrement plus large qu’avant, feux arrière reliés par une bande lumineuse…

Elle sonne l’hallali de l’acier. La 992 hérite d’un châssis et d’une carrosserie où l’alu règne en maître. Pourtant, la Carrera S affiche un poids supérieur de 50 kg à celui de sa devancière, franchissant ainsi la barre des 1 500 kg à vide. Il y a une raison à cela : la bête est un peu plus baraquée (+ 45 mm au niveau des ailes avant). A noter, du reste, que les Carrera S et 4S affichent désormais la même largeur pour ce qui est des ailes arrière, alors que la 4S avait traditionnellement droit à des hanches plus «kardashianesques».

4- Bloc gonflé à bloc.

Il est des choses immuables : le six-à-plat de la 911, placé en porte-à-faux arrière, en fait partie. Ce bloc biturbo cube toujours 3 litres de cylindrée, mais son rendement fait un bond en avant. Sur les Carrera S et 4S, il développe 450 ch, soit la même puissance que la 911 GTS Type 991 et 30 de plus qu’avant. Ce bloc peut désormais compter sur une boîte à double embrayage PDK à 8 rapports (un de plus qu’avant). Le 0 à 100 km/h est l’affaire de 3,7 s pour la Carrera S et 3,4 s pour la Carrera 4S. Dans les deux cas, c’est «0,4 s de bénéfice».

5- Festival techno.

Forte d’un combiné d’instrumentation mi-analogique, mi-numérique, avec le compte-tours toujours au centre, mais aussi d’un écran tactile de 10,9 pouces, la 911 «new look» embarque aussi une caméra thermique pour vision nocturne, un régulateur de vitesse adaptatif…