Opel Crossland X : Bling-Blitz…

0
173

Le Crossland X a trouvé la formule pour redistribuer les cartes dans un sous-segment où il a débarqué tardivement et où la concurrence est de plus en plus foisonnante. Il est plus grand, plus puissant, mais pas spécialement plus coûteux.

Le crossover urbain d’Opel est le premier modèle conçu par la marque allemande suite aux accords signés avec le groupe PSA en 2012, soit cinq ans avant que ce dernier ne s’en porte acquéreur. Résultat : le petit frère du Mokka X et du Grandland X partage sa plateforme et ses groupes motopropulseurs avec ses cousines et néanmoins rivales françaises, les très affûtées Peugeot 2008 et Citroën C3 Aircross.  

Au plan cosmétique, c’est vers ses frangins que le Crossland X s’est tourné. Son look soigné est marqué par une face avant fun, très proche de celle du Mokka X, et par un profil très ouvragé, donnant à voir une ceinture de caisse haute et un pavillon façon Opel Adam qui s’entrelace non sans style avec la vitre de custode et son ourlet chromé. Du reste, l’apport des éléments de style façon baroudeur (sabots de protection avant et arrière, rails de toit, passages de roues renforcés, etc.) n’est pas négligeable.      

Affichant 4,21 m de long, le Crossland X a une «tête» de plus que la plupart de ses concurrents et les met, partant, à l’amende en matière d’habitabilité ou de volume de chargement (421 dm3, soit 11 dm3 de plus que ses cousins d’outre-Rhin). Il est également bien placé en termes de connectivité. Son système multimédia IntelliLink et l’écran tactile de 7 pouces lui servant d’interface sont compatibles Apple CarPlay et Android Auto.

«Surdimensionné»

Fort d’un contenu technologique convenable dès la finition de base Enjoy, le crossover au Blitz enclenche évidemment la vitesse supérieure dans son exécution Innovation (feux avant Full LED adaptatifs, feux arrière à LED, chargement par induction, aide au stationnement arrière, etc.).

En revanche, une seule motorisation est disponible au catalogue. Le 4-cylindres suralimenté 1.6 CTDi  de 120 ch et 300 Nm permet, là encore, au SUV d’Opel de faire la course en tête dans son segment. Sur notre marché, ses cousins lui rendent 28 ch, le Captur 30 ch et même le Nissan Juke présente un déficit de 10 ch.

Le Crossland est globalement «oversized» sans que cela n’ait de réel impact sur sa grille tarifaire, qui démarre à 205 000 DH et qui culmine 21 000 DH plus haut. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here