Lexus NX 300h : Plaisirs «bio»

0
147

Face à une concurrence européenne affûtée, composée d’«historiques» et de nouveaux «players» aussi féroces et ambitieux les uns que les autres, le Lexus NX 300h joue crânement sa chance. Il a pour lui son look singulier, détonnant, mais aussi son raffinement, ou encore sa mécanique vertueuse, tempérante.

Vendue à près de 28 000 exemplaires en 2017 sur le vieux continent, le best-seller de Lexus en Europe est en train de justifier ce statut au Maroc. Lors de la dernière édition d’Auto Expo, événement saisi par la griffe premium de Toyota pour effectuer son retour au Maroc après une éclipse de plusieurs années, le SUV compact premium a magnétisé l’attention des visiteurs.

Plusieurs raisons à cela. Le fait qu’il soit le modèle le moins onéreux de la gamme Lexus sur notre marché en est une. Mais le pouvoir de séduction de ce NX 300h est un argument au moins aussi décisif que ses tarifs.

Longtemps critiquée pour la timidité des lignes de ses modèles par les «membres de la paroisse» du premium européen, Lexus a réagi, allant même jusqu’à renverser la vapeur. Avec sa puissante calandre à deux trapèzes superposés et ses feux à LED à la signature lumineuse «intrépide», ce SUV nippon de 4,64 mètres de long, campé sur de splendides jantes de 18 pouces, toise ses rivaux européens (les Audi Q5, BMW X3, Mercedes GLC, Volvo XC60, etc.) en matière de design et de hardiesse.

Moins spectaculaire, moins exubérant que l’enveloppe extérieure, l’intérieur ne manque pas d’atouts également. La qualité perçue est incroyable, mais c’est le contenu technologique qui laisse sans voix : système multimédia doté d’une connectivité au top et d’un écran central de 10,3 pouces, instru numérique (écran TFT de 8 pouces), recharge de smartphones par induction, coffre à ouverture et fermeture électrique mains libres, caméra à vision 360°, Safety System+, régulateur adaptatif, systèmes de pré-collision, d’aide au maintien en file, etc.

L’empire des sens

Le jeu de séduction se poursuit au chapitre mécanique. Ce SUV hybride, qui donne le choix entre deux transmissions, à deux ou à quatre roues motrices, embarque un groupe motopropulseur Lexus Hybride Drive composé d’un 4-cylindres essence de 2,5 litres de 155 ch, et d’un dispositif électrique. Ce «combo» affiche une puissance cumulée de 197 ch et permet au NX 300h d’afficher des performances honnêtes (Vmax de 180 km/h et 0 à 100 km/h abattu en 9,2 s) et une conso moyenne assez dingue (5,2 l/100 km). Dispensé, en sa qualité de véhicule vertueux, de la taxe de luxe comme de celle de la vignette, le SUV Lexus s’affiche à partir de 496 000 DH. Comptez 134 000 DH de plus pour le haut de gamme 4WD F Sport Exécutive.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here