WRC – Rallye de Suède :%% Tänak d’attaque !

0
104

Après 10 spéciales sur les 19 que compte le rallye de Suède, deuxième manche championnat du monde des rallyes (WRC), c’est le pilote estonien Ott Tänak (Toyota Gazoo Racing WRT) qui est en tête. La couronne de Suède lui semble promise.

Beaucoup de choses se sont produites depuis l’ES 7 et notre post d’hier. Alors en tête, le Finlandais Teemu Suninen ( M-Sport Ford WRT) n’a pas pu ou su résister à la montée en puissance d’Ott Tänak (Toyota Yaris WRC).

Le pilote estonien s’est d’abord hissé à la deuxième place du classement en profitant de la sortie de route, lors de la huitième spéciale du rallye de Suède, de Jari-Matti Latvala – qui a, comme souvent, loupé une occasion en or, celle d’inscrire pour la cinquième fois son nom au palmarès de ce rallye.

Tänak a signé le temps scratch lors de l’ES 9, ensuite, tandis que Suninen, comme, avant lui, Latvala, Ogier, ou encore Grönholm – double champion du monde finlandais qui signait son retour lors de ce rallye après une éclipse de neuf ans -, partait à la faute, dilapidant son avance et, pire, dégringolant dans le classement pilotes. Depuis lors, l’Estonien de 31 ans s’est contenté de gérer.  

Troisième du classement pilotes au terme des deux dernières saisons, mais aussi lors de la première manche de la saison actuelle, au RMC, Ott Tänak a remporté pas moins de quatre rallyes l’année dernière (Argentine, Finlande, Allemagne et Turquie), soit à peine une victoire de moins que le champion du monde en titre, Sébastien Ogier, et une de plus que le dauphin de ce dernier lors de la saison 2018, Thierry Neuville. Il semble proche d’empocher sa première victoire de 2019, de s’emparer, ce faisant, de la tête du classement pilotes et d’envoyer, ainsi un signal fort à ses principaux rivaux.

Une avance confortable

Au terme de 11 spéciales et à moins que de nouveaux faits de course ne viennent bouleverser la donne, la partie semble pliée. Tänak compte une avance de près de 34 secondes sur son poursuivant immédiat, le Norvégien Andreas Mikkelsen, de plus de 50 secondes sur le Belge Thierry Neuville, cinquième, et de plus d’une minute et 15 secondes sur le Français Sébastien Loeb, septième.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here