Rafik Kamal Lahlou :%% Le Maroc et l’automobile, une histoire d’amour

0
71
Vice-président de l’Union marocaine des automobiles anciennes

Dans l’entretien qui suit, Rafik Kamal Lahlou, vice-président de l’Union marocaine des automobiles anciennes, donne plus de détails sur la participation de l’Union à Rétromobile, qui célèbre cette année le centenaire de Citroën.

Autonews : À travers l’Union marocaine des automobiles anciennes (UMAA), le Maroc est présent pour la première fois à Rétromobile. Quels sont les objectifs de cette participation ?

Rafik Kamal Lahlou : Il faut avant tout savoir que Rétromobile est le deuxième plus grand salon au monde dédié à l’automobile d’époque. Il s’agit de la 44ème édition, donc cela fait 44 ans qu’un évènement de ce genre regroupe des collectionneurs, des revendeurs, des restaurateurs, des distributeurs de pièces détachées… bref, tous les métiers qui gravitent autour de la voiture ancienne. C’est le monde de la passion. Le slogan de cette édition est «Le passé a de l’avenir». Cela veut dire beaucoup de choses. Il y a un engouement extraordinaire pour l’automobile ancienne ; la moto aussi.

Cela fait des années que nous assistons à cet événement et nous nous sommes toujours dit que le Maroc a sa place au sein d’un rassemblement de cette envergure. Le thème de notre participation de cette année s’est aligné avec la célébration du centenaire de Citroën par le salon. L’histoire du constructeur avec le Maroc est extraordinaire : Citroën a participé plusieurs fois, au début des années 1970, dans les rallyes organisés dans le Royaume et a même remporté des compétitions avec Citroën SM et Citroën DS.

Nous nous sommes donc dit qu’il fallait être présents lors de cette édition pour plusieurs raisons. Premièrement, pour représenter bien sûr notre pays et deuxièmement, rappeler l’histoire automobile du Maroc qui est très riche. D’ailleurs, le thème de la décoration du stand Maroc à Rétromobile était dédié aux grandes dates de l’histoire automobile du pays, comme par exemple la première Mercedes dotée du premier moteur à essence fonctionnel de l’histoire de l’automobile qui a été vendue au Maroc au Sultan Hassan 1er en 1892, ou bien la course reliant Casablanca à Rabat organisée en 1912 et le Grand Prix de Formula 1 en 1958. Ce stand a donc essayé de refléter la belle et longue histoire d’amour entre le Maroc et l’automobile. Une Citroën Traction Avant Cabriolet de 1939 issue du Musée d’André Citroën trônait au milieu du stand. C’était vraiment la cerise sur le gâteau. Elle a attiré beaucoup de monde. À notre grande surprise, tous les visiteurs du stand avaient une histoire à partager avec le Maroc : des anciens Français du Maroc, des Marocains de confession juive, des grands, des petits, des mécanos, des personnes ayant participé aux rallyes… C’était une édition réussie, qui a couronné nos efforts depuis pas mal de temps. Vivement 2020. Il faut remercier le travail collectif de tous les membres de l’UMAA, à leur tête Abdellah Abdellaoui. Son énergie, son dévouement et sa passion nous rendent fiers d’appartenir à l’Union. Nous remercions également le président de l’UMAA, Khalid Kabbaj, également Directeur général de Sopriam, pour avoir plaidé notre cause auprès de Citroën en vue de nous prêter une voiture du Musée André Citroën qui jouit d’une valeur inestimable.

Autonews : Est-il possible de créer un événement similaire au Maroc ?

R.K.L. : Il faut savoir que plusieurs pays participent à Rétromobile. La France est un pays de l’automobile avec une industrie dédiée. Le nombre de passionnés se compte par millions. Le nombre de véhicules d’époque se chiffre aussi par mil- lions. Des milliers d’entreprises opèrent dans ce secteur. Les adhérents aux clubs (à leur tête la Fédération française des véhicules d’époque qui compte 52 ans d’existence) se comptent aussi par millions.

Pour réussir ce genre d’évènements au Maroc, il faut commencer par d’autres évènements qui ne soient pas de la même envergure, à l’image des évènements que nous organisons et organisent d’autres confrères : des rassemblements, rallyes et concours d’élégance. Bien sûr, un jour, l’aboutissement sera de réunir tous ces gens qui font la promotion des véhicules d’époque au Maroc sous un même évènement et créer le Rétromobile marocain.

Autonews : L’UMAA devrait célébrer également le centenaire de Citroën. Comment se décline le programme à ce niveau ?

R.K.L. : Le programme est en train d’être ficelé avec l’importateur au Maroc (Sopriam). Tout ce que je peux vous dire, c’est que nous avons déjà confirmé notre participation au plus grand rassemblement de Citroën qui aura lieu en juillet à Paris. Tous les «Citroënistes» du monde entier vont s’y retrouver pour le centenaire. Le Maroc y sera de la partie avec l’UMAA qui va chapeauter la participation marocaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here