Renault : Une citadine électrique pour la Chine !

0
32

Renault prépare un grand coup en Chine, avec le dévoilement, lors du salon de Shanghai, qui se tiendra en avril prochain, d’une petite voiture électrique du segment A (celui de la Twingo). Chronique d’un best-seller annoncé !

Si le groupe Volkswagen a été numéro un mondial en 2018, d’une courte tête devant l’Alliance Renault-Nissan (une différence de 75 000 véhicules, sachant qu’on parle de volumes de ventes supérieures à 10 millions d’exemplaires pour chacun de ces groupes), il le doit au moins autant à l’implantation de ses marques et à leurs bonnes performances en Chine qu’à sa filière poids-lourds (Man et Scania), autrement plus développée que celle de son challenger.

Sur le premier marché mondial, le groupe allemand a écoulé 4,21 millions de véhicules en 2018, quand l’Alliance franco-nipponne a dû se contenter de 1,92 million d’unités commercialisées, dont l’écrasante majorité (1,56 million) pour Nissan et Venucia/Qi Chen, sa joint-venture avec le constructeur local Dongfeng.

Mais, au pays de Bruce Lee et de Jet Li, la firme au Losange ne compte pas mordre la poussière indéfiniment. Le groupe Renault, qui, rappelons-le, détient, en plus de la marque éponyme, Dacia, Alpine, Samsung et Lada, de même que deux petits constructeurs chinois, Jinbei et Huasong (coentreprises avec Brilliance Auto), va prochainement faire parler, au sein de l’empire du Milieu, son expertise en matière de «véhicules zéro émission».

Renault présentera lors de la prochaine édition du salon de Shanghai, qui se tiendra du 18 au 25 avril prochain, un «game changer», une petite citadine électrique en mesure de redistribuer les cartes au sein d’un pays où la mobilité électrique n’est pas un enjeu (commercial et industriel) de demain, mais d’aujourd’hui.

«Sur un marché de 1,2 million de véhicules électriques vendus dans le monde en 2018, 800 000 ont été vendus en Chine, dont 45 % sur le segment A», a indiqué Gilles Normand, directeur de la division véhicule électrique du groupe Renault, à nos confrères français d’Autoactu 

Tarifs agressifs ?

Ce véhicule sera une sorte de fruit des amours du concept de petit SUV électrique K-ZE, dévoilé au Mondial de Paris en octobre dernier, et de la microcitadine thermique au Losange, la Twingo (on peut même y voir un plan à trois, avec Dacia qui s’invite à la fête). Et pour cause : il affichera des tarifs très compétitifs en Chine, pays où il sera produit et commercialisé exclusivement – dans un premier temps.

Ce nouveau membre du clan Renault ZE enjambera ensuite la muraille de Chine pour partir à la conquête des marchés émergents.   

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here