WRC – Rallye de Suède : Ogier et Citroën veulent enchaîner !

0
39

Champion en titre et vainqueur du premier rallye de la saison 2019, Sébastien Ogier se verrait bien accentuer son avance en tête du championnat pilotes à l’issue du rallye de Suède, qui se déroulera du 14 au 17 février prochain, et des 19 spéciales qu’il comporte. 

Vous faites quoi, le 14 février ? Session fleur bleue dédiée à votre douce moitié ? Bien loin de ces histoires de cœur, en Suède, plus exactement, du 14 au 17 février, théâtre de la deuxième manche de la saison 2019 du championnat du monde des rallyes (WRC), des pilotes au cœur bien accroché vont se défier sur un parcours fait de neige, de glace, de boue…

Dans ces conditions dantesques, l’actuel leader au classement, le tenant du titre Sébastien Ogier (Citroën C3) et vainqueur de la première manche, qui s’est tenue au Monte-Carlo (RMC), tentera de creuser son avance, actuellement de 8 points d’avance sur le Belge Thierry Neuville (Hyundai i20), son poursuivant immédiat.

Ce ne sera pas une mince affaire. Car le sextuple champion du monde devra, en raison de son statut de leader du championnat, ouvrir la route lors de la première étape et sera donc en «mode balayage». Une corvée souvent rédhibitoire, mais dont savent généralement s’acquitter sans trop de dégâts les champions de l’acabit d’un Ogier ou d’un Loeb, habitués qu’ils sont à dominer des pieds et des mains les autres pilotes du plateau, et donc à être assignés à l’ouverture des spéciales !

Sans transition, cinquième au RMC et, partant, au classement, le nonuple champion du monde, Sébastien Loeb (Hyundai i20), tentera lui aussi de bien figurer lors de ce rallye, où il n’a glané qu’une seule victoire, il y a une éternité (2004), devenant alors le premier non-scandinave à s’y imposer ! Un exploit !

Sauf que, depuis, Ogier a remporté trois fois ce rallye (2013, 2015 et 2016), tandis que Neuville est devenu, en 2018, le premier pilote non-scandinave et non-Français à inscrire son nom au palmarès de l’épreuve.

Les jeux sont ouverts !

En résumé, la bataille risque d’être monumentale entre ces trois «top guns» ! Mais il faudra aussi se méfier du finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris), pas seulement parce qu’il est scandinave, mais parce qu’il est le recordman en exercice de victoires en Suède, avec quatre succès entre 2008 et 2017. A moins que, pour la première fois, un pilote non-scandinave, non-français et non-francophone, parvienne à y déjouer les pronostics.

Alors, projetez-vous encore de passer votre Saint-Valentin avec votre chéri(e) ? Sérieux, à partir du jeudi 14 février et jusqu’au dimanche 17, c’est sur Autonews que ça se passe (vous pouvez nous visiter en couple, cela dit !).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here