Renault Clio 5 : Le look le plus cool !

0
315

Comme nous vous l’annoncions hier, le groupe Renault a mis en ligne aujourd’hui une nouvelle vidéo de la Clio 5. La citadine française, qui devrait être commercialisée cet été,  y laisse admirer sa plastique irréprochable, bien que très proche de celle de la génération sortante.

Après avoir fait le buzz en rendant publiques, sur sa page Youtube officielle – pour une poignée d’heures à peine -, une vidéo et des photos de l’habitacle de la nouvelle Clio 5, Renault a récidivé aujourd’hui en publiant une vidéo montrant l’enveloppe extérieure de sa superstar.

La montée en gamme spectaculaire de l’habitacle de la citadine au Losange est le cheval de bataille de cette nouvelle génération de la citadine française. Mais elle dispose de biens d’autres atouts dans sa manche. Et son look extérieur n’en est pas le moindre ornement ! Celui de la Clio 4 a été unanimement salué et Renault s’est donc bien gardé de repartir d’une feuille blanche. La 5 est dans la continuité de la 4. Les Allemands font ça depuis Mathusalem avec leurs best-sellers sans que cela n’émeuve grand monde. Selon l’angle duquel on contemple les choses, on peut parler de «jurisprudence» ou de «syndrome» Golf…

Du reste, il n’y a pas lieu de parler de copie carbone, ni même d’évolutions timides ou de «gros restylage». Certes, la silhouette n’a pas changé de ouf (comme disent les djeunz’, cible numéro un de ce modèle), mais la face avant n’en évolue pas moins sensiblement.

La Clio 5 reprend à son compte les nouveaux codes stylistiques du Losange, notamment les feux à LED (de série sur toutes les versions) en forme de crochets et la calandre à la base plus évasée. Par conséquent, elle rappelle davantage celle de la Mégane que celle de la génération sortante.

On retrouve l’influence de la compacte du clan au niveau du traitement de la vitre de custode, tandis que la partie arrière ne doit rien à personne, sinon au talent des designers maison, chapeautés par Laurens van der Acker. Ils ont su moderniser comme il se doit les feux, ont opté pour un bouclier moins «tuning», moins démonstratif, plus discret qu’avant…

Le tableau n’est pas loin d’être idyllique, surtout que la petite Frenchy mérite aussi le premier prix de beauté intérieure… La montée en gamme est manifeste à bord. La qualité de fabrication était l’un des points faibles du modèle actuel. Il semblerait que ce ne sera guère plus qu’un mauvais souvenir quand sonnera l’heure de la Clio 5 (sa commercialisation est prévue cet été).   

Evolution en douceur

En fait, toutes les faiblesses de la génération actuelle semblent avoir été corrigées, quand elles n’ont pas été converties en points forts. C’est le cas du volume du coffre, qui gagne 91 dm3 pour afficher 391 dm3 désormais, ou de la visibilité des trois-quarts arrière, améliorée grâce à un travail sur le hayon et les montants C.

La Clio 5 donnera le choix entre plusieurs motorisations, dont un duo hybride composé d’un bloc électrique et d’un bloc essence secondé par un alterno-démarreur et par une transmission sans embrayage à 4 rapports. Sur notre marché, cependant, il ne fait aucun doute que ce sont les blocs Diesel, à savoir les 1.5 BluedCi de 85 ch et 115 ch, qui devraient tenir le haut du pavé.    

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here