Vidéo Renault Clio V : Une montée en gamme spectaculaire

0
423

Renault a levé un coin du voile sur le nouvel opus de la citadine au Losange, la Clio, en postant plus tôt ce matin, sur sa chaîne Youtube officielle, avant de la retirer quelques heures plus tard, une vidéo d’un peu plus de deux minutes riche en enseignements, au premier rang desquels trône la montée en gamme irrésistible de l’habitacle ! Du matériel additionnel devrait suivre ce mardi 29 janvier.  

La saga Clio devrait se poursuivre de plus belle, à en croire les premières images de la cinquième génération du best-seller historique de Renault, écoulé à plus de 15 millions d’exemplaires dans le monde depuis 1990.

La voiture la plus vendue en France en 2018 (123 658 unités vendues, soit plus de 20 000 de plus que la rivale de toujours, la Peugeot 208), par ailleurs dauphine, lors de ce même exercice, du leader des ventes au Maroc, la Dacia Logan, avec 12 470 immatriculations, soit moins de 1 000 unités de moins que sa cousine low-cost, a même réalisé le tour de force de finir sa carrière plus fort qu’elle ne l’a entamée.

Renault ne devait donc pas se rater pour le passage de témoin générationnelle de sa citadine. Et on peut dire que la mission est remplie plutôt deux fois qu’une !

La vidéo postée ce matin sur la chaîne Youtube officielle du groupe Renault a probablement dû faire souffler un vent de panique dans les rangs de la concurrence…Avant qu’elle ne soit retirée, on pouvait y admirer quelques éléments extérieurs de celle qui devrait effectuer sa première apparition publique au salon de Genève, en mars prochain, pour une commercialisation cet été, mais surtout son habitacle !Un rappeur vous dirait que la firme au Losange a fait du sale, qu’elle est très au-dessus du game !

Si les images du look extérieur étaient furtives ou cadrées de sorte à ne pas trop en montrer, si le directeur du style de Renault, Laurens van der Acker, qui avait déjà accouché des lignes voluptueuses de la Clio IV, avoue qu’il s’est davantage focalisé sur l’habitacle, l’évolution n’en demeure pas moins remarquable.

La face avant de la Clio V reprend l’essentiel des gimmicks des dernières productions de la marque : feux à LED en forme de crochets, calandre plus évasée que celle de la génération sortante… Cela dit, le mystère demeure entier concernant la partie arrière, de même qu’il plane encore autour d’un pan considérable des flancs du véhicule.

En revanche, l’habitacle livre l’essentiel de ses secrets. Oubliez tout ce que vous croyez savoir à propos des intérieurs des petites françaises. Si la Clio IV souffrait d’une qualité de fabrication tout juste moyenne, les premières photos de sa remplaçante indiquent qu’elle devrait dominer sans peine en la matière ses rivales actuelles : disparition des plastiques rigides au profit d’éléments intégralement moussés, touches d’aluminium satiné sur les grilles d’aérateur, les commandes de la clim, ou encore sur le volant, chargeur par induction, bloc d’instrumentation numérique «Smart Cockpit», doté d’un écran TFT de 10 pouces (la Polo a trouvé à qui parler !), et tablette tactile verticale de 9,3 pouces sur les finitions hautes (vraisemblablement 7 pouces pour les autres finitions), baptisées Initiale Paris et RS Line…

Renault Sport en renfort !

Sur cette dernière, appelée à remplacer la variante GT Line de la Clio IV, les sièges baquets sculptés à la serpe, le volant et un pommeau en cuir spécifiques, le pédalier alu, les surpiqûres et les liserés de LED rouges sertis, ou encore les inserts façon fibre de carbone, installent un esprit racing bien senti ! L’enveloppe extérieure de cette RS Line devrait être au diapason.

De prime abord, cette montée en gamme de la citadine française est tellement spectaculaire que même la deuxième génération de la citadine premium Audi A1, «l’étalon-tableau-de-bord» jusqu’alors, apparue dernièrement, semble avoir été renvoyée à ses études ! C’est dire ! 

Le voile devrait être levé intégralement sur la Clio V demain, mardi 29 janvier. On devrait alors en savoir plus sur la fiche technique de cette citadine bâtie sur la plateforme CMF-B (à l’instar du futur Juke de Nissan, ou du duo que formeront les troisièmes générations des Logan et Sandero de Dacia), qui pourra accueillir, selon les versions, une micro-hybridation Valeo – comme le Scénic avant elle. Un bloc 1.6 l essence sera ainsi couplé à une batterie de 1,2 kWh, ce qui permettra à la Clio de parcourir de petites distances en mode tout électrique.

Enfin, si les blocs essence downsizés seront à l’honneur sur cette génération avec les blocs 1.0 l de 65 ch, 0,9 l TCe de 90 ch et 1.3 l TCe de 140 ch, le Diesel ne sera pas en reste. L’incontournable 1.5 dCi sera reconduit et devrait proposer plusieurs niveaux de puissance. Affaire à suivre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here