Marché automobile Bilan 2018 : Quatrième record consécutif !

0
284

Le verdict est tombé: le marché de l’automobile a pulvérisé son record des ventes pour la quatrième année consécutive, indiquent les statistiques rendues publiques dernièrement par l’Aivam ! En 2018, les ventes globales (véhicules particuliers et utilitaires légers) se sont élevées à 177 359 unités, en progression de 5,2% par rapport à 2017. 

Une performance acquise en partie grâce à la belle moisson d’avril, mois lors duquel s’est tenue la 10ème édition d’Auto Expo, et à un mois de décembre historique. Plus de 20 000 immatriculations ont été enregistrées lors de chacun de ces mois, avec un petit supplément d’euphorie en faveur du «mois salon» (21 232 unités vendues en avril, soit 243 de plus qu’en décembre).

Dans le détail, les ventes de véhicules particuliers (VP) représentent toujours l’essentiel du marché, avec 163 074 exemplaires écoulés, en hausse de 5,1%. Cela dit, la croissance du VUL, qui a pesé pour 14 285 immatriculations en 2018 (8,05% du total des ventes), est plus soutenue (+6,8%).

Au sein du segment VP, ce sont les citadines qui mènent encore le bal avec une part de marché (PDM) de 25,8%, malgré une très légère contraction des ventes par rapport à 2017 (-0,2%). Autrement plus dynamique, le segment des SUV enregistre un bond spectaculaire de 27,1%, se hissant quasiment au sommet (25% de PDM) et accentuant son avance sur ses «poursuivants».

Concernant le segment VUL, ce sont les fourgons qui tirent les ventes vers le haut. Leurs ventes ont progressé de 19,5% et ils sont désormais «assis» sur une PDM de 52,2%.

Par marque, les années se suivent et se ressemblent pour les marques de Renault Commerce Maroc, qui n’en finissent pas de truster les places d’honneur ! Dacia et Renault ont capté la «bagatelle» de 43,6% de PDM en 2018. Elles s’étaient accaparées 41,8% de PDM en 2017.

La moisson par marques

A elle seule, la marque franco-roumaine représente 29,5% du marché des VP, contre 14,1% pour Renault, tandis que Volkswagen s’empare de la troisième marche du podium, nonobstant un petit recul de ses ventes et de sa PDM en 2018 (-0,4% et PDM de 7,2%, en repli de 0,4 point par rapport à 2017). Alors que Ford, troisième l’an dernier, a dégringolé au huitième rang et a vu sa PDM fondre comme neige au soleil (ventes en repli de 38,8% et 4,5% de PDM, contre 7,7% en 2017). Peugeot, Citroën, Fiat, ou encore Toyota, ont connu une année 2018 bien plus douce.

Petit focus, pour finir, sur la niche premium. Comme en 2017, Mercedes y joue les premiers rôles malgré un petit coup de moins bien (PDM de 24,6%, en recul de 5 points). BMW et Audi ont grappillé quelques parts de marché, mais demeurent respectivement deuxième et troisième, quand Land Rover, classé quatrième, réalise la performance la plus spectaculaire du marché, toutes marques confondues, avec une évolution de 96% des ventes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here