BMW Série 8 :%% The Tasteful Eight…

0
30

Quelques mois après sa présentation en première mondiale, en marge des 24 Heures du Mans, la BMW Série 8 était récemment la guest-star d’un autre big événement, le Festival international du film de Marrakech (FIFM).  Elle y a crevé l’écran pour ses grands débuts marocains !

Attention : la photo ci-dessus contient pas moins de 322 chevaux ! Et ceux qui se terrent sous le capot de la BMW 840d xDrive sont autrement plus vigoureux que les vieilles biques de moul’ lkoutchi ! Nous en avons eu le cœur net lors d’un premier contact dans l’arrière-pays marrakchi !

Un Diesel, ça ? Sérieux ? Le six-cylindres en ligne 3.0 l biturbo de 320 ch et 680 Nm chante admirablement bien ! Et Dieu que sa poussée est franche ! Une vraie bête ! Sur les quelques kilomètres avalés (goulûment) à son volant, la nouvelle GT de Munich a laissé entrevoir un potentiel incroyable. Quatre roues motrices et directrices, technologie embarquée à faire passer la NASA pour des petits joueurs, direction répondant au doigt et à l’œil, freinage surpuissant, présentation et finition intérieures babyloniennes, lignes extérieures incroyablement racées… Les performances de l’engin sont de premier ordre, avec notamment un 0 à 100 km/h abattu en 4,9 s.      

On n’ose même pas imaginer la «dinguerie», la «tuerie» que doit être la M850i xDrive, forte d’un V8 M Performance TwinPower Turbo de 530 ch et 750 Nm. C’est, pour le moment, en attendant l’avènement de la M8, dont les premiers clichés viennent de fuiter sur le Net, la variante la plus «baraquée» de la Série 8. Elle pulvérise le 0 à 100 en 3,7 s seulement !

Certes, les tarifs du Coupé Grand Tourisme bavarois sont haut perchés : comptez un minimum de 1 290 000 DH pour la 840d et de 1 690 000 DH pour la M850i. Et la facture peut grimper très vite. En effet, il est possible de la grever en optant pour les finitions M Sport et M Sport Technic, qui permettent de goûter à l’univers Motorsport. Pas de quoi réfréner les ardeurs des amoureux de la marque, en tout cas, puisqu’un premier client fidèle de la marque à l’Hélice a craqué, lors d’un événement ultra-sélect tenu en marge du FIFM, afin de présenter la beauté fatale à des prétendants potentiels, pour cette digne héritière de la première Série 8 (nom de code E31), apparue en 1989 et produite jusqu’en 1999.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here