Peugeot e-Legend :%% Légende d’autonomie…

0
59

Ce concept n’a pas été conçu dans le seul but de faire crépiter les flashs au Mondial de Paris ! Il permet surtout à Peugeot de signifier, avec force style, que les énergies de demain ne seront pas forcément les fossoyeuses des fortes émotions d’hier, ou, pour la faire plus courte, que le passé a un avenir !

n scrutant cette sculpture vintage à quatre roues, on ne peut que saluer l’hommage rendu à l’une des Peugeot d’antan les plus iconiques, le coupé 504, œuvre de Pininfarina, à qui l’on doit une tripotée d’autres joyaux sochaliens.

Cette e-Legend, qui affiche une longueur de 4,65 m, une largeur de 1,93 m et une hauteur de 1,37 m, a même un côté «muscle-car» que sa «muse» ne peut revendiquer !

Même constat à bord : l’influence de la 504 se lit, entre autres, sur les sièges en velours de soie côtelé de couleur bleue. Mais c’est l’ambiance futuriste qui saute aux yeux en premier lieu. Le volant octogonal très aplati et l’orgie d’écrans semblent tout droit sortis d’une civilisation plus avancée que la nôtre : écran central de 49 pouces, écran de 29 pouces dans les portes, écrans de 12 pouces dans chacun des pare-soleil, sans oublier un écran tactile de 6 pouces intégré à un bras en lévitation situé entre les deux sièges avant ! Tout un programme !

Mais revenons-en au volant, qui s’escamote quand le mode 100% autonome du véhicule est enclenché. C’est spectaculaire, digne d’une séquence de «Blade Runner 2049», mais il serait dommage de laisser faire l’automate ! La réputation de Peugeot en matière de comportement routier n’est plus à faire. Mais c’est une arme à double tranchant. Souvent, on ressort des essais des modèles de cette marque avec l’impression qu’ils sont sous-motorisés.

Sur le papier, cette e-Legend devrait éviter sans peine un tel commentaire, elle dont les deux moteurs électriques, disposés sur chacun des essieux, délivrent une puissance cumulée de 462 ch et un couple maxi de camion sous créatine, à savoir 800 Nm, disponibles au démarrage, qui plus est ! «Burnouts» garantis !

On la veut !

Celle qui serait la plus belle lionne de la jungle contemporaine si elle venait à être produite en (petite) série pulvérise le 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes et atteint une vitesse de pointe de 220 km/h – avant que n’agisse une bride électronique. D’une capacité de 100 kWh, ses batteries présentent une autonomie canon de 600 km (cycle WLTP) et l’avantage d’être rechargées à plus de 80% en 25 minutes sur des bornes de recharge à haut débit.

Peugeot procédera-t-il à l’industrialisation de ce concept ? Prendra-t-il en compte le plébiscite qu’il a reçu lors du Mondial de Paris ? L’affaire sent bon, en tout cas. En effet, la pétition qui circule sur le Net afin de réclamer l’entrée en production de la e-Legend semble faire réfléchir les dirigeants de PSA. Imparato, DG de Peugeot, a indiqué que 500 000 signatures pourraient faire pencher la balance, tandis que Tavares, PDG de PSA, s’est carrément aventuré à lâcher un prix : 80 000 euros. Evidemment, si produit final il y a, il sera rationalisé, «normalisé». Pas trop quand même, hein ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here