Chevrolet Corvette : Un symbole du rêve US

0
46

Dès qu’on pense à l’Amérique, les clichés qui nous viennent à l’esprit, sont les cow-boys, les grands buildings ou ces bolides qui font rêver. Corvette Chevrolet figure parmi ces voitures qui reflètent le rêve américain dans tous ses états : richesse, gloire, liberté et conquête.

Chevrolet Corvette a été conçue au cours des années 50, en pleine période des Trente glorieuses. C’est l’une des voitures américaines les plus emblématiques, qui continue de passionner après sept générations. Elle revendique plus de 1,5 million d’exemplaires.

Au départ, le projet a été commandité par General Motors qui, malgré son statut de géant de l’industrie automobile, ne disposait pas dans son catalogue d’une sportive. Le constructeur n’a pas lésiné sur les moyens pour lancer le premier prototype qui sera dévoilé le 17 janvier 1953 au grand public au salon Motorama de New York. Le projet qui était initié par Harley Earl, chief designer de GM, pour contrecarrer la concurrence des voitures européennes, a reçu un grand succès commercial. Techniquement, Corvette jouissait de plusieurs innovations. C’était la première voiture de série dont les lignes étaient issues directement d’un concept-car. Elle possédait également une carrosserie en fibre de verre.

Sous le capot, un moteur six cylindres en ligne de 3,9 l fournissant 160 ch était de service. Sa vitesse de pointe culmine à 230 km/h pour certaines versions. La seconde génération, dite «Sting Ray», sera commercialisée entre 1963 et 1967, et sera équipée d’un V8 pouvant atteindre 360 ch. Une autre version plus puissante allait fournir 435 ch.

Produite entre 1968 et 1982, la troisième génération aura une longévité plus grande. Mais Chevrolet devra à cette époque réaliser des ajustements techniques majeurs pour se conformer aux nouvelles normes, notamment la consommation d’énergie et le respect de l’environnement. Cette orientation va avoir un impact sur la puissance des moteurs, qui sera revue à la baisse : le bloc de base ne dépassant pas 165 ch. Conséquence immédiate, à partir de 1981, Chevrolet abandonne les moteurs à carburation et opte pour les blocs à injection.

La quatrième génération, produite de 1984 à 1996, va introduire plusieurs innovations, notamment des équipements électroniques d’aide à la conduite ou de confort. La puissance sera comprise entre 205 et 250 ch pour les séries standard, alors que d’autres versions plus musclées pouvaient atteindre 405 ch. La Corvette C5 qui fera son apparition à partir de 1997, se démarquera par un bloc moteur innovant. Il s’agit d’un V8 de 5,7 l à propulsionn, dont la  puissance culmine à 405 ch.

Contrairement aux tendances des voitures sportives, Chevrolet optera à la sortie de sa sixième génération (2005-2013) pour une voiture plus courte et plus étroite. Quant à la septième et dernière génération apparue en 2014, Corvette gardera jalousement son V8 mais cette fois, son volume grimpe à 6,2 l, assurant puissance (467 ch et 327 km/h) et sobriété (11,1 l/100 km).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here