Marché automobile du mois août 2018 : Un Mois d’août glacial

0
67

Le marché automobile des voitures neuves présente des signes d’essoufflement. Le mois d’août a connu une régression notoire. Seulement 11 373 unités ont été écoulées soit une baisse de 15,42%. Il faut dire que ce mois a été marqué par la présence d’une semaine de jours fériés. Une fermeture des showrooms qui a eu un impact sur les réalisations.

Le cumul des ventes depuis le début de l’année est porté à 116 051 immatriculations, enregistrant une hausse de 2,45%. Le volume des voitures écoulées est réparti entre 107 222 unités vendues pour le segment des véhicules particuliers (VP), soit une croissance de 2,48% et 8 829 pour celui des véhicules légers (VUL) qui affiche une évolution positive de 2,02%. Dans le top 5 des ventes, Dacia est largement en tête avec 32 984 voitures cédées réalisant au passage une hausse de 4,31%. Elle est suivie par sa consœur Renault qui a totalisé 15 080 immatriculations soit une progression de 8,94%. Volkswagen s’accroche à sa troisième place acquise grâce à une ascension fulgurante ces deux dernières années avec un volume de 7 724 unités et une hausse de 1,47%. La quatrième place est occupée par Hyundai qui affiche 6 624 réalisations mais accuse une baisse de 6,84%.

Peugeot a vendu 6 203 voitures soit une régression de 7,94%. Fiat s’adjuge la sixième place avec 5 668 unités faisant un bond de 38,09%. Ford se contente de la septième place à 5 174 voitures écoulées soit un recul de 39,09%. Nissan est huitième avec 4 520 immatriculations et une baisse de 1,61%. Citroën occupe la neuvième position affichant 4 081 voitures cédées soit une baisse de 5,4%. Pour sa part, Toyota termine le peloton avec un volume de 3 400 unités enregistrant une croissance de 44,87% soit la meilleure performance du top ten.

Le déclin du marché du mois d’août a touché également le segment de luxe. Plusieurs marques affichent des baisses à deux chiffres. Toutefois, leur cumul des ventes depuis le début de l’année reste positif.

Mercedes a vendu 1 965 véhicules soit une régression sur l’année de 1,65%. BMW a, à son actif, 1 887 immatriculations, soit une croissance de 5,36%. Pour sa part, Audi a réalisé un volume des ventes de 1 706 unités soit une hausse de 10,64%.

D’autres marques premium présentent une physionomie contraire à l’évolution du marché à l’instar de Land Rover qui affiche au compteur 1 672 véhicules soit une progression de 96,71%. Jaguar a vendu 318 en hausse de 58%.

Avec ces niveaux des ventes et une conjoncture peu prometteuse, le marché serait-il en mesure de réaliser un nouveau record? A quatre mois de la fin de l’année, tout laisse présager que le bilan devrait s’orienter vers une quasi stagnation, voire un léger recul à moins d’un revirement de tendances.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here