1ère édition du rassemblement Moto Ride :%% Saidia’s Angels !

0
55

Le temps d’un week-end, dans le cadre enchanteur de la perle bleue de la Méditerranée, l’exquise Saïdia, la première édition du rassemblement international Moto Ride a rencontré un vif succès. Reportage.

N’en déplaise aux «caisseux», les «bikers» grimpent beaucoup plus aisément au rideau. Et l’intensité du panard qu’ils prennent est autrement plus grande ! «Non, il n’y a rien de comparable», explique un des participants au premier rassemblement Moto Ride, qui s’est tenu du 11 au 13 mai dernier à Saïdia.

«Etre en prise directe avec les éléments, sentir la caresse du vent, la tiédeur du soleil, mais aussi les odeurs de la nature environnante, profiter de la vue périmétrique à 180°, des envolées lyriques du moteur, de l’atmosphère de franche camaraderie qui règne habituellement au sein des groupes de motards… En termes de sensations, je pense, en toute sincérité, que nous sommes bien mieux lotis que les automobilistes», ajoute-t-il.

Les mines réjouies, radieuses, de ses coreligionnaires (car oui, on entre en religion dès lors que l’on succombe aux charmes d’une deux-roues !) apportent de l’eau au moulin de la déclaration de ce proprio d’une Honda Goldwing rutilante. Il faut dire que les organisateurs de la première édition de l’évènement Moto Ride ont tapé dans le mille ! Le road show qu’ils ont mis sur pied a permis de réunir plus de 200 motards provenant des quatre coins du Maroc, mais également d’Espagne et de France, dans un cadre idyllique et dans un bel esprit de convivialité et de partage.

Le choix du lieu de rassemblement n’est pas anodin. «Cette première édition vise à promouvoir la destination Saïdia et de permettre aux participants de découvrir ses innombrables richesses et potentialités», fait noter Nizar Benkirane, membre du comité d’organisation de cette première édition du Moto Ride, dont le leitmotiv est : «Roulons propres». Tout au long de l’événement, les participants ont pris soin de respecter cette recommandation comme celles, dédiées essentiellement à la sécurité des participants, que comporte la charte Moto Ride.

L’équipée et la beauté sauvages

Dénommée la perle bleue de la Méditerranée, Saïdia dispose de la plus longue plage de la partie marocaine de «mare Nostrum», à savoir 14 kilomètres de sable fin. Mais le littoral de cette cité balnéaire dont le nom amazigh, «Ajroud», signifie poésie, n’est pas le seul de ses atouts, loin s’en faut !

Les motards ont pu s’en rendre compte en prenant part à des ballades dans l’arrière-pays goupillées par les organisateurs de Moto Ride, notamment dans la région de Tafoughalt, petit village du Rif oriental perché à 720 mètres d’altitude et réputé pour les gorges et cascades alentour, ainsi que pour les plantations de néfliers et les grottes, au premier rang desquelles la grotte des Pigeons, où des spéléologues ont récemment découvert les plus anciennes traces d’ADN fossile d’un Homo sapiens en Afrique.

Consultant en tourisme durable au centre régional du tourisme (CRT) de l’Oriental, Mohammed Melhaoui est intarissable quand il s’agit de passer en revue les nombreux arguments touristiques de sa région. De l’embouchure du fleuve de la Moulouya aux îles Chafarinas (ou Jaâfarines, comme on dit de ce côté-ci de la Méditerranée), en passant par la palmeraie de Figuig, par le cap des Trois Fourches, vaste promontoire serti de plages désertes splendides, situé à proximité de Nador, ou encore par l’architecture coloniale d’Oujda, il a fait voyager l’assistance présente, le vendredi soir (11 mai), à la conférence de présentation du programme du week-end.

«On aurait aimé vous emmener admirer plus de choses, mais le temps manque. Certains de nos bikers ont avalé plus de 800 km aujourd’hui afin de rallier Saïdia et sont arrivés très tard la nuit. De plus, le programme est surchargé demain ! Peut-être aurons-nous l’opportunité de découvrir plus de pays l’année prochaine, à l’occasion de la deuxième édition de Moto Ride…», reprend Benkirane.

Programme overbooké

Surchargé ? Le mot est faible ! Le deuxième jour des «réjouissances» n’aura pas été de tout repos, entre l’Exhibition Show, qui a permis aux motards de participer, entre autres, à des compétitions de run lors desquelles certains d’entre eux ont pu faire étalage de leur «skills», et les différentes activités ludiques proposées (parachute ascensionnel, sorties en bateau, karting, etc.), sans oublier la sympathique soirée de gala, marquée par le moment de grâce que la très talentueuse chanteuse Maria Naciri a offert à l’assistance et par une cérémonie de remise des prix aux motards !

L’édition inaugurale de Moto Ride aura été haute en couleur, palpitante, réglée comme du papier à musique. Pour un coup d’essai, ce n’est pas loin d’être un coup de maître. Les objectifs fixés par les organisateurs semblent avoir été largement atteints. En plus de l’incroyable pouvoir de séduction que Saïdia a pu exercer sur ses visiteurs, des liens étroits ont été créés entre les différents clubs régionaux de motards ayant pris part à cette manifestation. Un rendez-vous annuel est né. Vivement la deuxième édition !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here