Seat Arona : Petit frère audacieux

0
20

La branche catalane de la famille Volkswagen a longtemps tergiversé avant de lancer son premier SUV, l’Ateca. Comme «l’appétit vient en mangeant», voilà qu’elle enfonce le clou avec l’Arona, plus petit et également plus fun.

Si la cinquième génération du best-seller de Seat, l’Ibiza, qui sera dévoilée dans le cadre d’Auto Expo, sans y être commercialisée, devrait attirer les regards comme un aimant la limaille de fer, le crossover urbain Arona ne devrait pas être en reste. Il reprend d’ailleurs la nouvelle plateforme modulaire MQB A0 du groupe Volkswagen, inaugurée par la citadine susmentionnée et utilisée également par la VW Polo sixième du nom et par la prochaine génération de l’Audi A1. Il affiche aussi la même face avant que la citadine qui lui sert de frangine, de même qu’une planche de bord identique.

Cela dit, son look général est plus fun et, du fait d’une plus haute stature (+12 cm) et d’un porte-à-faux arrière allongé de 8 cm, le concurrent du Peugeot 2008 et du Renault Captur dispose aussi d’une meilleure habitabilité et d’un coffre à la contenance autrement plus généreuse (400 dm3, soit un bonus de l’ordre de 45 dm3). La finition intérieure, comme la dotation technologique, sont fort convenables. Et l’examen de ce qui se terre sous le capot du petit SUV catalan invite au même constat : le 4-cylindres 1.6 l TDI de 95 ch ou 115 ch devrait faire très correctement le boulot indépendamment du niveau de puissance, d’autant que la configuration la moins puissante peut compter sur une excellente boîte DSG à 7 rapports pour compenser son manque de souffle relatif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here