François-Xavier Castille : Nos opérations seront toutes digitalisées

0
27
Directeur international d’Arval

Autonews :  Quelles sont vos impressions par rapport aux réalisations d’Arval en 2017 ?

François-Xavier Castille : Nous avons enregistré un très bon résultat avec une hausse de 7,4%. En France, nous avons franchi le cap des 300 000 unités, avec une progression de 5%. Dans la plupart des pays où nous opérons, nous avons réalisé une croissance à deux chiffres (15% en Espagne, 15% en Italie, 10% en Autriche, 12% en Belgique, 19% en Pologne, 12% en Russie, 16% en Turquie, 13% en Amérique latine et 18% au Maroc).

Autonews : Quel rôle joue le digital dans votre stratégie de développement ?

F.X.C : Le digital fait une percée remarquable. Certaines opérations sont déjà complètement numérisées, comme le reporting, la relation avec les conducteurs, le booking online, ou encore la cotation pour les véhicules d’occasion. Le web store permet à n’importe quel client de commander son véhicule via Internet. A l’avenir, le digital sera partout dans la relation entre Arval, le client et le conducteur. Le plus important pour nous est que ces solutions digitales soient simples et faciles d’utilisation. Quand un client télécharge une application, il peut avoir toutes les informations nécessaires dont il a besoin : kilométrage, délais d’entretien, de restitution du véhicule, réseau du service après-vente… Notre objectif est que nos clients soient les plus indépendants possible, et qu’ils puissent réaliser toutes leurs opérations en ligne à tout moment.

Nous essayons de généraliser ces solutions à tous les pays, tout en prenant en considération les spécificités locales et les besoins des clients.

Autonews : Quelles sont vos ambitions pour 2018 ?

F.X.C : Nous voulons progresser d’au moins 7%, pour maintenir notre rythme de développement sur tous nos marchés. Nous espérons nous démarquer de la concurrence par des offres innovantes, simples et pratiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here