Porsche Boxster Spyder

0
19

Ce cliché, comme d’autres dans lesquels l’ex-patronne du tennis mondial prend la pose aux côtés d’une 911 Turbo S et d’une 918 Spyder, c’est l’alliance de deux grandes sportives !

Ce Boxster Spyder de 2015, que la tenniswoman Maria Sharapova, égérie de Porsche depuis 2013, a bien dû contribuer à vendre, figure, à l’instar de la reine des berlinettes et de l’hypercar hybride, tout en haut de l’ATP Race version auto… Cette sprinteuse est l’un des meilleurs rapports plaisir-prix de ces dernières années. Sur son CV figurent deux faits d’armes qui en disent long sur son potentiel : d’abord, et la première et la deuxième génération du Spyder, variantes qui ont chapeauté respectivement les deuxième et troisième générations du Boxster, ont été les Boxster les plus puissants de leur génération. Plus parlant encore, ces deux modèles ont également pu se prévaloir d’être les Porsche les plus légères de leur époque.

Eh oui, le Boxster Spyder surveille sa ligne, mesdames ! Il se satisfait d’une capote en toile manuelle et fait l’impasse sur quelques équipements de confort, sans se montrer spartiate pour autant.

Ce cabrio à moteur central arrière dispose d’un flat-six 3.8 l (emprunté au Cayman GT4 et, à la base, à la 911 Carrera S) qui développe une puissance de 375 ch et affiche un poids de 1 395 kg sur la balance, ce qui représente 45 chevaux de plus et 30 kg de moins que la version GTS, qui n’a rien d’une feignasse soit dit en passant. Mais trêve de bavardage puisque les perfs du Spyder parlent d’elles-mêmes : 0 à 100 km/h abattu en 5 secondes et v-max de 281 km/h !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here