Jaguar F-Type cabriolet

0
16

Toutes les voitures ne peuvent se targuer d’avoir des «VRP» comme Ridley Scott ou Lana Del Rey et une aïeule comme l’incomparable Type E. 

Pour le lancement de sa F-Type cabriolet en 2013, Jaguar a vu les choses en grand ! La firme de Coventry a recruté la chanteuse Lana Del Rey (voir photo) afin qu’elle enregistre une chanson intitulée «Burning Desire» et figurant dans la bande originale du court-métrage «Desire», réalisé en l’honneur de la sportive british par le grand Ridley Scott ! A voiture exceptionnelle, dispositif marketing exceptionnel !

Celle qui est considérée, dans ses deux versions (Coupé et roadster) comme étant la légataire universelle de la légendaire Type E, mais aussi comme l’une des rivales les plus redoutables de la Porsche 911, se signale par un look à se damner, marqué par une large calandre chaperonnée par de larges prises d’air, par un capot aussi interminable que plongeant, par des hanches sculpturales…

Son habitacle, mariage harmonieux de sportivité et de luxe, présente une finition exemplaire. Mais c’est au niveau de ses soubassements que résident les plus grands talents de notre roadster, bâti autour d’une coque en aluminium et animé par des motorisations conquérantes. Le 4-cylindres 2.0 l Ingenium de 300 ch fait déjà très correctement le boulot, mais ce sont les mécaniques plus nobles, à savoir le V6 3.0 l (380 ch et 400 ch) et surtout le V8 5.0 l (550 ch), couplé à une transmission intégrale, qui flatteront les oreilles et les amateurs de sensations fortes : V-max de 300 km/h et 0 à 100 km/h atomisé en 4,1 s.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here