Transport de personnes : Uber jette l’éponge !

0
40

Générique de fin ! Près de trois ans après son implantation au Maroc, Uber, service de mise en relation d’usagers et de chauffeurs privés, y met fin à ses activités. Le géant américain du VTC rend les armes, vaincu par «l’incertitude réglementaire», mais surtout par les chauffeurs de taxi, qui lui auront fait la guerre, n’hésitant pas à fomenter des guet-apens et à menacer l’intégrité physique des chauffeurs Uber et de leurs clients.

«Au Maroc, ce sont près de 19 000 utilisateurs réguliers qui se déplacent avec Uber et 300 chauffeurs qui utilisent notre application. Mais l’incertitude réglementaire actuelle ne nous permet pas de fournir une expérience sûre et fiable, qui réponde aux exigences de nos clients, chauffeurs comme passagers», peut-on lire dans un communiqué de la firme.

Le Maroc vient s’ajouter à la liste de pays où Uber n’a pas réussi à s’implanter durablement. En général, ce sont des décisions de justice qui ont forcé la transnationale californienne à prendre la clé des champs. A titre d’exemple, elle a été interdite par la justice italienne en avril 2017 pour cause de concurrence déloyale avec les taxis. A quelques mois d’intervalle, Uber perdait aussi sa licence à Londres.

Avant de plier bagage du Royaume, Uber s’assurera de ne pas laisser ses «futurs ex-collaborateurs» livrés à eux-mêmes ! Enfin, le management de la firme se dit prêt à «revenir dès que de nouvelles règles seront en place». Affaire à suivre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here