Industrie automobile : Le Maroc rêve plus grand avec le Chinois BYD

0
22

Le Maroc tient son troisième constructeur ! La firme chinoise BYD (pour «Build Your Dreams» ou «Construisez vos rêves») et le gouvernement marocain ont signé récemment un mémorandum d’entente pour le lancement d’un mégaprojet de constructions automobiles électriques au Royaume. Le groupe chinois entend faire du Maroc une plateforme régionale pour conquérir de nouveaux marchés notamment en Europe et en Afrique.

Ce projet pilote s’étendra sur une superficie de 50 hectares, dont 30 couverts et créera 2 500 emplois directs. Ce partenariat stratégique prévoit à terme l’installation d’une usine de batteries, d’une autre de véhicules de tourisme électriques, d’une usine d’autobus et de camions électriques et d’une quatrième de wagons de trains monorail électriques.

«BYD est heureux de coopérer avec le Maroc sur ce projet, et partager son expérience développée dans plusieurs pays au cours de ces dernières années dans le développement des écosystèmes de mobilité électrique», a déclaré Wang Chuanfu, président de BYD Auto Industry.

Pour sa part, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique, a souligné lors de la présentation du projet devant SM le Roi qu’«il s’agira de créer un écosystème complet de mobilité électrique autour de BYD, qui n’est pas seulement un constructeur automobile électrique mais un intégrateur. Il est leader devant Tesla. Nous sommes en train de travailler main dans la main pour justement construire cet écosystème. Cela fait un bout de temps que l’on travaille pour choisir le meilleur».

Il est à souligner que le groupe BYD compte 220 000 employés, répartis sur plus de 30 sites industriels dans le monde. Il réalise un chiffre d’affaires de 17 milliards de dollars et représente 13% des véhicules électriques vendus dans le monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here