Vidéo Audi Sport quattro :
Je suis une légende !

0
514

Une vidéo rendant hommage à l’Audi Sport quattro de 1984 a été postée récemment sur la chaîne Youtube officielle d’Audi France. Près de 3 minutes de plaisir des yeux et des oreilles !

Audi France a récemment rendu hommage à l’une des voitures de sport les plus iconiques du siècle dernier à travers une vidéo dans laquelle on part à la découverte de l’heureux proprio français d’une superbe Audi Sport quattro de 1984, reine des modèles quattro homologués sur route, bolide de 306 ch (200 ch pour la quattro de base) parfaitement restauré et qui est régulièrement engagé dans des rallyes historiques.

audi_quattro 4

Strictement d’origine, abstraction faite d’une très légère prépa rallye, se résumant à des autocollants et à des projecteurs additionnels, ce collector est habillé d’une superbe robe noire.

Pour rappel, l’Audi quattro fit régner sa loi au début des années 80, en rallye comme sur route, avec ses quatre roues motrices (transmission rarissime en sport automobile à l’époque), son cinq-cylindres 2.1 l turbo (technologie tout aussi rarissime à l’époque), rageur et à la sonorité qu’un amateur de calembour pourrait qualifier de «vroom-Kelthoum» et qu’un auteur faisant preuve de plus de mesure qualifierait d’enchanteresse, ou encore ses passages de roues bodybuildés ! On vous conseille de monter le son à fond et de profiter de la partition du prodigieux cinq-en-ligne !

audi_quattro 2

La version compétition de la Quattro, qui démarra avec 360 ch, fut couronnée par deux fois championne du monde des rallyes, en 1982 et 1984. A ses débuts, en 1980, elle fut engagée en catégorie groupe 4, ce qui nécessitait qu’elle soit produite en série à un minimum de 400 exemplaires – en fin de compte, du fait de son succès, pas moins de 14 000 exemplaires sortirent des chaines d’Ingolstadt.

Deux ans plus tard apparut l’Audi quattro A2, homologuée en groupe B, et produite à un minimum de 200 exemplaires de série ainsi que l’exigeait la réglementation (217 exemplaires virent le jour, dont 22 dédiés à la compétition).