Véhicules électriques en Europe :
L’état des lieux en 2017

0
296

La voiture électrique fait petit à petit son trou en Europe. On ne peut pas encore parler de déferlante, toutefois, et ce même si les ventes ont fortement progressé en 2017 par rapport à 2016, la part de marché (PDM) de ce type de véhicules étant encore dérisoire. Dans ce marché embryonnaire, la Norvège et la Renault Zoe surperforment !

Un nouveau record a été enregistré au sein du marché européen du véhicule électrique en 2017. En effet, 149 086 voitures faisant fi de l’énergie fossile ont été écoulées à l’issue de l’année qui vient de s’écouler, ce qui représente une progression de 43,9% par rapport aux chiffres de ventes enregistrés en 2016. La performance est remarquable, mais la part de marché du véhicule électrique demeure anecdotique. Elle est de 0,9%.

voiture_electrique 2

En ce qui concerne le classement par pays, la Norvège, deuxième en 2016, a doublé la France en 2017 et pris la tête avec 33 791 immatriculations, ce qui représente une croissance de 35,9% et près de 3 000 immatriculations de plus que celles qui ont été enregistrées dans l’Hexagone, où la progression a été de l’ordre de 13,2% en 2017 par rapport à 2016. L’Allemagne complète le podium avec légèrement plus de 28 000 unités écoulées et un bond phénoménal de 110% des ventes de véhicules électriques.

Le leadership continental de la Norvège en la matière est encore plus flagrant si on rapporte les chiffres de ventes de l’électrique à la taille globale du marché du véhicule neuf dans ce pays. Les voitures zéro émission s’y sont accaparé une PDM de 20,9% en 2017. A titre comparatif, leur PDM en France, légèrement supérieure à la proportion européenne, plafonne à 1,2%.

Mieux, si l’on comptabilise les ventes de véhicules hybrides, la PDM des véhicules vertueux sur le marché norvégien culmine à 52,2%. Des données d’autant plus étonnantes que ce pays n’est autre que le premier producteur de pétrole en Europe de l’Ouest !

parkering

Il faut dire que les véhicules écologiques bénéficient d’un ensemble de mesures incitatives, notamment d’une fiscalité très avantageuse et d’exonérations dans les péages urbains, sur les parkings publics…

Passons au classement par modèles, dominé des pieds et des mains par la Renault Zoe, vendue à plus de 35 000 exemplaires en 2017. Cela représente une hausse de 38% par rapport à 2016 et plus du double des chiffres de ventes qu’affiche sa poursuivante immédiate et cousine, la Nissan Leaf (17 293 ventes). Enfin, la BMW i3 se classe troisième (14 785 immatriculations pour la version qui fait l’impasse sur le prolongateur d’autonomie). Pour boucler la boucle, sachez qu’un tiers des ventes sur le marché norvégien de l’électrique est capté par la BMW.