Toyota Corolla :
L’esprit de famille

0
815

Du nouveau chez Toyota du Maroc qui accueille en concession la Corolla. Un modèle emblématique qui vient tout juste de se voir remanié, l’objectif étant de séduire encore un peu plus les amateurs du genre. De quoi permettre à ce modèle de poursuivre commercialement son trend haussier dans un segment, celui des compactes tricorps, qu’il domine de la tête et des épaules.

Evoquer la Corolla revient à égrener quelques chiffres évocateurs. En effet, 11 générations se sont succédé au fil du temps depuis son apparition en 1966, le succès étant au rendez-vous, puisque la Corolla s’est écoulée à 44 millions d’unités dans 150 pays, y compris le Maroc. Qu’a-t-elle de si spéciale cette voiture ? D’abord sa longévité qui renvoie implicitement aux notions de fiabilité et de durabilité. De quoi consolider, sinon renforcer en termes d’image, la notoriété de ce tricorps. Sa grille tarifaire constitue l’un des éléments clés de son succès commercial. Cerise, la dernière mouture de cette petite familiale en herbe, réputée pour son habitabilité, a bénéficié cette année d’une refonte de son design.

Corolla arrière920

Silhouette modernisée

Le bureau de style du constructeur japonais a remodelé en profondeur la silhouette de la Corolla. Ce qui, dans le détail, se traduit par la présence d’un bouclier avant imposant, d’une calandre haute et de feux à LED très étirés. Un faciès dynamique, pour ne pas dire agressif, qui a le mérite de ne pas passer inaperçu dans le flot de la circulation. Bon point également pour la partie arrière, agréable à regarder, qui intègre des feux à LED joliment crayonnés. Des ajouts stylistiques qui distillent à ce modèle une certaine prestance. Il n’y a pas que le style extérieur qui suscite de l’intérêt, en tout cas pour ce genre de modèle, l’espace habitable a toute son importance aux yeux des amateurs du genre. Pour le coup, la Corolla n’en manque pas. Au regard de ses mensurations (4,62 m de long 1,77 m de large et 1,46 m de haut), les passagers aux places avant se trouvent particulièrement bien lotis. Quant à ceux qui sont assis à l’arrière, ils bénéficient d’un bel espace au jambes et d’une garde au toit appréciable. Pour ce qui est de la présentation intérieure, elle respire la qualité au regard des matériaux utilisés et de leur assemblage de bonne facture. Autre point sur lequel la clientèle ne transige guère, c’est bel et bien le volume du coffre. En l’occurrence celui de la Corolla cube 450 dm3, ce qui reste appréciable, mais en deçà de celui proposé par certaines rivales du segment. C’est le cas de la Renault Mégane Sedan, la rivale de la Corolla, dont le volume du coffre avoisine les 550 dm3.

L’habitacle respire la qualité au regard des matériaux utilisés et de leur assemblage de bonne facture.
L’habitacle respire la qualité au regard des matériaux utilisés et de leur assemblage de bonne facture.

Équipements à foison

La Toyota Corolla se voit déclinée en trois niveaux de finition. Baptisée City, l’entrée de gamme dispose des principaux équipements de confort et de sécurité : climatisation manuelle, siège conducteur réglable en hauteur et en profondeur, lecteur CD MP3 avec prises USB. Sur le plan sécuritaire, on recense la présence du double airbag à l’avant, de l’ABS épaulé par le répartiteur électronique de freinage (EBD) et l’amplificateur de freinage (BA). A moins d’opter pour la finition intermédiaire, Lounge, qui hérite notamment des vitres électriques AV/AR, du volant et du levier de vitesse, tous deux gainés de cuir, voire des jantes en aluminium de 16 pouces. La version la plus huppée, à savoir Luxe, dispose des airbags latéraux, de la climatisation automatique bizone, de l’écran tactile, voire l’allumage automatique des phares et le détecteur de pluie. Une berline tricorps qui se voit énoncée en une seule motorisation et pas des moindres, à savoir le 1,4 litre D-4D, réputé pour son endurance au quotidien et sa consommation moyenne maîtrisée qui n’excède pas les 4,0 litres au 100 km. D’une puissance de 90 chevaux et animé par une boîte de vitesses manuelle à six rapports, ce diesel n’est pas une foudre de guerre, mais il permet à la Corolla de remplir efficacement l’une des missions qui consiste à conduire à bon port ses occupants. Précisément, les longs trajets ne font pas peur à la petite berline japonaise. On en arrive à la grille tarifaire de l’engin qui débute pour la version d’entrée de gamme à 179 000 DH. Un tarif promotionnel qui permet à la Corolla de faire preuve momentanément d’une belle compétitivité par rapport à ses concurrentes, Ford Focus et autres Hyundai Elantra.

Corolla Toyota2 ok