Skoda Karoq :
L’arme de conquête

0
732

Avec le Skoda Karoq, la marque tchèque tente de réinvestir le marché des SUV compact, segment désormais convoité par tous les constructeurs automobiles. Pour ce baroudeur en herbe, la partie n’est, certes, pas gagnée d’avance, mais il dispose de tous les ingrédients pour réussir sa mission. Depuis ses prestations plutôt remarquables, jusqu’à sa qualité perçue sans reproche, en passant par sa mécanique éprouvée, tous ses composants, ou presque, sont issus de la banque d’organes du Volkswagen Tiguan.

Arborant des mensurations réduites, le Karoq figure parmi les SUV les plus compacts de sa classe. Si, au premier coup d’œil, le lien de parenté avec le grand Kodiaq à 7 places apparaît comme une évidence, un examen plus approfondi révèle une longueur de 4,40 m, soit un gabarit très proche de celui du Nissan Qashqai. Contrairement au SUV nippon, le tchèque peut disposer d’une transmission intégrale, secondée du pack de protection tout-terrain, Rough-road. L’aspect baroudeur est indéniable.

Pour se démarquer de la concurrence, le Karoq peut également s’appuyer sur une dotation en équipements convenables avec le GPS et la climatisation bizone, livrés de série. Tout comme il propose la recharge du smartphone par induction et le hayon motorisé qui obéit au doigt et au bout du pied.

skoda karoq 08

Prestations correctes

L’ambiance à bord, bien que minimaliste, se veut pratique, à l’image de la modularité procurée par le système VarioFlex. Il s’agit de sièges arrière coulissants, façon Tiguan. Sans surprise, les espaces de rangement sont nombreux et offrent un volume convenable, sans faire l’impasse sur les petites astuces chères à la marque Skoda. On retrouve ainsi, le désormais incontournable parapluie logé sous le siège passager, ainsi qu’un tapis de coffre réversible, offrant deux facettes : tissu et plastique. Plutôt fun !

skoda karoq 03

Sur le chapitre des motorisations : En essence, les clients auront le choix entre un 3-cylindres 1.0 TSI de 115 ch et un 4-cylindres 1.5 TSI de 150 ch, à désactivation de cylindres. Quant au diesel, l’offre se compose du 1.6 TDI délivrant 115 ch, du 2.0 TDI de 150 ch et enfin un 2.0 TDI de 190 ch, associé d’office à la transmission intégrale et une boîte automatique DSG, à 7 rapports, également disponible en option pour les autres motorisations. La commercialisation internationale du Skoda Karoq démarre en ce mois de novembre.