Seat Leon Cupra :
L’appel de la cavalerie !

0
574
De nouvelles jantes de 19 pouces et des rétroviseurs à traitement orange spécifique font leur apparition.

Sans verser dans la fantaisie ostentatoire caractéristiques des « GTI », la sportive ibérique arbore une élégance toute sobre qui ne manque pas d’originalité. Moteur !

Au premier coup d’œil, la silhouette ne dénote pas vraiment de la version standard. Massive et musclée, sa ligne est mise en valeur par des volumes plutôt arrondis, assortis de nervures marquées sur le capot et sur les côtés, ce qui souligne davantage son tempérament sportif.

Et justement, c’est sur le plan de la sportivité qu’elle offre le top avec des performances inédites. Faut-il préciser que la belle espagnole est redevable à un cœur germanique d’origine Volkswagen. Il s’agit du 2.0 litres TSI à double injection et arbre à cames variable de 290 ch. Mais aussi au réglage adaptatif du châssis DCC, au différentiel autobloquant, sans oublier la direction progressive et le système qui donne la possibilité de choisir le mode de conduite, baptisé Cupra Drive Profile. Mais avant de prendre le volant, arrêtons-nous sur ses traits de caractère légèrement marqués.

Discrétion manifeste

Dans les détails, on constate que le bouclier avant a été légèrement modifié tout comme le dessin des projecteurs full LED. En revanche, pas de changements notables sur le profil, mises à part les nouvelles jantes de 19 pouces et les rétroviseurs à traitement orange spécifique, qui font leur apparition. L’arrière, de son côté, se distingue par un discret becquet ainsi qu’une double sortie d’échappement en inox encadrant le diffuseur d’air. Autre signe distinctif, la compacte espagnole porte le petit insigne, 290 ch, aussi bien sur la calandre que sur le hayon. La Cupra s’offre ainsi un look un peu plus décontracté mais discret.

L’intérieur, lui aussi, est du même acabit : élégant, sobre et très bien fini. Quelques petites attentions accentuent la sportivité de l’engin, à l’image du volant à méplat, les pédales en aluminium, le pommeau de levier de vitesse spécifique, ou encore les broderies Cupra sur les sièges avant. Et puisqu’on en parle, les baquets bien enveloppant sont un modèle d’ergonomie ; généreusement rembourrés, ils procurent un excellent maintien latéral.

L’arrière se distingue par un discret becquet ainsi qu’une double sortie d’échappement en inox encadrant le diffuseur d’air.
L’arrière se distingue par un discret becquet ainsi qu’une double sortie d’échappement en inox encadrant le diffuseur d’air.

 

Elle cache son jeu !

Tournons la clé de contact et écoutons le 2.0 litres essence FSI. Au ralenti, cela n’a rien de transcendant. Pourtant, sur le papier, il a tout ce qu’il faut pour rugir : une cavalerie de 290 ch pour un couple de 390 Nm. Et il sait se faire discret quand il le faut. Une voiture de sport, oui, mais utilisable au quotidien. Mais si le pied droit vous démange, la Cupra peut partir au quart de tour. Avec les palettes au volant, les rapports se passent à la volée. Et on peut même régler la rapidité des passages de vitesses à l’aide du bouton Drive Profile qui autorise 4 modes de conduite : Confort, Sport, Cupra et Individual. Le premier, Confort, est très pratique en ville avec un toucher de direction relativement doux et une suspension souple. Le conducteur peut également activer le mode Sport, qui intervient sur la gestion de la consistance de la direction, de la vitesse des passages de rapports ainsi que sur le régime moteur. Et puis, si le cœur vous en dit, activer le mode Cupra, l’auto devient alors redoutable d’efficacité ; elle bondit de virage en virage dans un rugissement de félin. Pour ne rien dire de sa sonorité qui devient littéralement envoûtante.

L’esprit sportif de l’engin ne manque pas à l’appel, à l’image du volant à méplat, les pédales en aluminium, le pommeau de levier de vitesse spécifique...
L’esprit sportif de l’engin ne manque pas à l’appel, à l’image du volant à méplat, les pédales en aluminium, le pommeau de levier de vitesse spécifique…

 

Que dire encore de la Seat Leon Cupra, sinon que son tempérament sportif indéniable dénote d’une vivacité exemplaire. Ajoutez à cela l’avantage d’être adaptable aussi bien à l’utilisation quotidienne que pour aller s’encanailler de temps à autre… Disponible au tarif relativement accessible, 389 000 DH précisément, son acquisition est une affaire de cœur mais aussi de plaisir.

Couv.indd