Renault TreZor :
Objet de tous les désirs !

0
317

Une silhouette sportive qui n’est pas sans rappeler celle d’une GT, une cinématique d’ouverture digne d’une «dream car» d’un énième opus de Batman, le TreZor célèbre le renouvellement futur du design de Renault. il y ajoute le thème de la passion qu’avait initié avant lui le concept Dezir, contribuant ainsi au succès actuel des gammes de véhicules de la marque au losange.

Un concept-car censé renouveler, entre autres, le design de ses modèles, telle est l’ambition du bureau de style de Renault avec TreZor. L’on se souvient que tout avait commencé courant 2010 avec DeZir, une étude de style signée Laurens Van Den Acker, patron du design de Renault, et de ses équipes. Un concept dont les lignes ont été reprises avec succès par la quasi-totalité des modèles de la gamme. Il était donc temps pour le staff de repartir à l’assaut d’un nouveau cycle, TreZor devant célébrer le chemin parcouru et projeter la marque dans le futur.

Un style hyper sportif

Autant dire que le TreZor n’est pas passé inaperçu lors du Salon de l’automobile, de par ses proportions imposantes comme en attestent ses 4,70 m de long, 2,18 m de large et 1,08 m de haut, mais aussi son design musclé. Dans le détail, la face avant hérite d’une signature lumineuse en forme de C avec une calandre moins béante, une nouvelle signature que l’on pourrait retrouver sur la future face avant de la Clio V. Détail original sur le flanc côté conducteur, la trappe à essence est remplacée par une jauge analogique indiquant le niveau de charge du véhicule. Enfin, à l’arrière, le TreZor opte pour une signature lumineuse plus simple que sur les modèles de série actuels.

À l’image du mouvement d’un coffret à bijoux, l’ouvrant de ce concept se soulève d’un seul tenant.
À l’image du mouvement d’un coffret à bijoux, l’ouvrant de ce concept se soulève d’un seul tenant.

 

La vie en rouge

À l’image du mouvement d’un coffret à bijoux, c’est surtout la cinématique d’ouverture du toit qui surprend le plus. Une fois déployée, elle permet, à condition d’enjamber les montants latéraux du TreZor, d’accéder dans un habitacle tout de rouge vêtu. Un style sensuel et chaleureux centré sur le plaisir de conduire avec l’utilisation de matériaux nobles tels que le bois et le cuir. La forme arrondie des sièges s’inspire de l’univers du mobilier pour un espace accueillant et confortable. Habillés d’un cuir lisse d’un rouge profond, ils suggèrent la passion et le raffinement de la maroquinerie. Aussi, les malles sur-mesure et maintenues grâce à des sangles en cuir, évoquent l’art du voyage. De forme rectangulaire, le volant rappelle l’univers de la Formule 1. Il est doté de trois écrans, dont deux tactiles de chaque côté qui remplacent les traditionnels commodos. Alliant artisanat et technologie, le cockpit préfigure les intérieurs raffinés et connectés des futurs modèles de la marque au losange.

trezor-profil

100% électrique

En matière de mobilité électrique, la réputation de Renault n’est plus à démontrer aussi bien pour les véhicules de série que pour les bolides sportifs. Faut-il préciser que Renault a contribué directement à l’émergence du sport automobile 100% électrique via le championnat FIA de Formule E. Ainsi, le TreZor se voit animé par un bloc électrique de 350 chevaux disposant d’un couple de 380 Nm. De quoi permettre à l’engin de passer de 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes, une cavalerie qui adopte un système de récupération d’énergie au freinage grâce à la technologie RESS (Rechargeable Energy Storage System) développée pour la Formule E. Un concept qui peut arpenter sans difficultés le ruban d’asphalte et qui dispose même du système «Multi-Sense» de Renault. De quoi disposer de trois modes de conduite : neutre, sport et autonome. Faut-il ajouter que TreZor soutient la vision de Renault de la conduite autonome : rendre la route à la fois plus sûre et plus agréable tout en optimisant le temps des conducteurs.

En deux mots/Laurens Van Den Acker, directeur du design industriel

entretien-laurens

Autonews : TreZor succède à DeZir. Que retiendrez-vous de ce dernier dévoilé courant 2010 ?  

Laurens Van Den Acker : DeZir a parfaitement rempli son rôle consistant à installer un langage de forme propre à Renault avec beaucoup de passion et d’émotion. Avec son style puissant et sa couleur rouge passion, ce concept a symbolisé la première étape, celle de tomber amoureux de notre stratégie de design fondée sur le cycle de la vie, l’amour, l’exploration, la famille, le travail, les loisirs et la sagesse. Ce que distille désormais et à leur manière l’ensemble des modèles actuels de notre marque.

Autonews : Que va désormais exprimer TreZor ?    

L.V.D.A. : TreZor va exprimer la maturité des sentiments et l’engagement. C’est un concept qui représente la maturité du design de Renault. Il nous permettra de maintenir le cap du renouveau stylistique et de débuter une nouvelle histoire du cycle de la vie. On pourrait résumer ces tendances ainsi : «french design and easy life».