Renault Mégane Sedan :
Elle a tout d’une GRANDE !

0
518
Généreuse, confortable et plutôt agréable à vivre, la nouvelle Mégane Sedan permet à Renault d’effectuer un retour remarqué dans la catégorie des berlines compactes tricorps.

Poursuivre son expansion dans le segment des berlines tricorps à l’international, telle est l’ambition de Renault avec la Mégane Sedan. Une nouveauté pleine de promesses avérées qui place la barre haut par rapport à ses concurrentes directes. Sa commercialisation vient tout juste de débuter.

Que l’on ne s’y trompe pas, le segment des berlines compactes à quatre-portes a plus que jamais le vent en poupe. Nombreux sont les constructeurs automobiles qui y poursuivent leur incursion (c’est le cas de Renault), soucieux, sont-ils, de renforcer leurs parts de marché à l’international, notamment en Europe de l’Est, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Visiblement, le côté statutaire de ces engins fait toujours recette ; encore faut-il qu’il soit attrayant esthétiquement, accueillant pour cinq personnes et qu’il dispose d’un coffre volumineux. «Il faut préciser que les berlines tricorps restent, dans de nombreux pays, le type de carrosserie préféré des automobilistes à la recherche d’un véhicule affichant leur position et leur réussite sociale», s’est exprimé Sébastien Crochemore, chef de produit Mégane Sedan, à l’occasion du lancement mondial de ce véhicule en Pologne en octobre dernier et pour lequel nous étions présents. Un sentiment pleinement partagé par le staff de Renault Commerce Maroc (RCM) qui, dans la foulée, propose d’ores et déjà ce véhicule à sa clientèle.

Sedan 1

L’élégance avant tout

Qu’il est loin le temps où il suffisait de greffer un coffre (parfois disgracieux) pour faire d’un véhicule à cinq-portes une variante à quatre-portes. Aujourd’hui, la clientèle est exigeante et en attend du style, de l’élégance et de la fonctionnalité. Au fil des générations (nous en sommes à la quatrième), les designers de la marque au losange se sont appliqués à bien crayonner leurs versions tricorps. Manifestement, c’est le cas pour cette Sedan qui hérite d’une jolie silhouette, s’inspirant des codes stylistiques des derniers modèles estampillés Renault. De quoi en faire, non pas une Mégane à coffre, mais une vraie berline à part entière. De quoi séduire la clientèle visée.

Un soin particulier a été accordé aux finitions, à la qualité des matériaux à portée de main du conducteur comme du passager.
Un soin particulier a été accordé aux finitions, à la qualité des matériaux à portée de main du conducteur comme du passager.

 

L’espace surtout

Elégance, disions-nous, pour appâter le chaland ? Il faut y ajouter l’espace à bord. Et afin que l’équation soit viable, la notion de prix attractif conditionne l’acte d’achat. Revenons à la cellule habitable : 4,63 m de long, 1,81 m de large et un empattement record dans la catégorie de 2,71 m, le décor est planté. Conducteurs et passagers devraient y prendre leur aise. Ils ne devraient pas avoir trop de difficultés à loger leurs bagages dans le coffre, ce dernier cubant 550 dm3, soit l’un des plus volumineux de la catégorie. Toujours est-il que la finition et l’assemblage sont de bon niveau, Renault n’ayant pas lésiné sur les matériaux de bonne qualité, à l’image du plastique moussé présent sur la planche de bord et sur les contre-portes. Il va sans dire que, selon les finitions, (au nombre de trois chez RCM : Life, Explore et Intens), les équipements de confort et de sécurité, à faire pâlir les modèles du segment supérieur, ne manquent pas : tablette verticale, écran avec navigation et système multimédia R-Link 2, sans oublier le tableau de bord avec un écran couleur TFT. Le volet technologique n’est nullement oublié, cette compacte à vocation familiale recevant le système «Multi-Sense» qui, faut-il le souligner, agit notamment sur la réponse de la pédale d’accélérateur et du moteur, sur la fermeté de la direction, voire l’ambiance lumineuse de l’habitacle (selon les versions). Aussi, la caméra de recul, le détecteur d’angles morts, les radars de proximité avant et arrière et l’Easy Park Assist viennent agrémenter la liste des équipements. De quoi faire pâlir les berlines du segment supérieur.

Sedan 3

Achat gagnant ?

On s’en douterait ; l’offre des motorisations de la Sedan s’articule exclusivement autour du diesel. Visiblement, il y en a pour tous les goûts (et toutes les bourses !) : de 90 chevaux, en passant par 110 chevaux et jusqu’à 130 chevaux. C’est avec le 1,5 litre dCi de 110 chevaux, que nous avons effectué une première prise de contact de l’engin aux alentours d’Agadir. Un bloc animé, au choix, par une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports ou automatique, dite EDC, à double embrayage et à 6 rapports. Les montées en régime du 110 chevaux sont franches et les dépassements peuvent être envisagés avec sérénité. Avec 20 chevaux de plus, le 1.6 litre dCi est une vraie bonne surprise, surtout à bas régime et à vitesse stabilisée, où il fait preuve de dynamisme. L’agrément de conduite se veut très positif et les performances se montrent vraiment suffisantes pour envisager de long trajets en famille. Force est de constater que la Renault Mégane Sedan n’est pas seulement une berline consensuelle. Elle y ajoute l’élégance, le confort attendu et, surtout, des qualités dynamiques qui en font un tricorps agréable à vivre. Ajoutez-y un tarif d’attaque de 195 900 DH pour la version d’entrée de gamme. Autant lui préférer la finition Explore, associée à une boîte de vitesses manuelle, et dont le ticket d’entrée se négocie à partir de 220 900 DH. Une ligne tarifaire qui n’a rien à envier comparativement à ce que propose la concurrence, notamment la Ford Focus quatre-portes ou la Toyota Corolla… Quoique !