Renault Mégane R.S.:
L’excellence a un coût !

0
688

Plus aucun secret n’entoure la troisième génération de la Mégane R.S., présentée en septembre dernier au salon de Francfort. En attendant l’ouverture des commandes (dès février prochain), Renault a levé le voile sur les infos qui nous échappaient encore : tarifs, équipements et options, dates de commercialisation… Détails. 

Depuis 2004 et l’apparition de la première génération de la Mégane R.S. (l’opus originel de la compacte française n’avait pas eu droit à une version Renault Sport), la sportive de Viry-Châtillon figure parmi les (grosses) GTI les plus redoutables ! La nouvelle génération ne devrait pas déroger à la règle. La Mégane 4 R.S. 280 s’annonce même comme un grand cru ! De quoi justifier les tarifs assez salés que vient de révéler Renault. Comptez à partir de 37 600 euros (400 000 DH) pour un modèle équipé de la boîte manuelle à 6 rapports et 39 400 euros (soit une rallonge de 1 800 euros) pour une R.S. dotée de la transmission à double embrayage EDC6.

renault_megane 1

Certes, l’inflation est de taille par rapport à la Mégane 3 R.S. Trophy, évolution la plus furibarde de la génération sortante, qui développait seulement 5 chevaux de moins que la nouvelle, qui était commercialisée dès 32 450 €. De là à dire que Renault y est allé fort, il y a un pas que nous ne franchirons pas. D’abord, cette R.S. n’est pas n’importe quelle sportive : elle partage sa motorisation avec la très désirable Alpine A110 et se révèle même être plus puissante (de 28 ch).

Du reste, elle fait le plein d’équipements, en reprenant notamment ceux de la très cossue Mégane GT : sièges avant chauffants, clim’ auto bizone, aide au stationnement avant et arrière, caméra de recul, reconnaissance des panneaux de signalisation, alerte de franchissement de ligne et, last but not least, système 4Control à quatre roues directrices – une première mondiale chez les GTI -, qui procure une agilité inégalable dans les virages serrés et une stabilité à nulle autre pareille dans les courbes à haute vitesse.

renault_megane_RS 5

A cela viennent s’ajouter des équipements comme le système d’éclairage R.S. Vision (qui reprend la forme d’un drapeau à damier), le système multimédia R-Link 2 de 8,7 pouces, doté de la remarquable tablette tactile verticale, la sellerie et le volant R.S. en cuir, des jantes alliage de 18 pouces sculpturales…

Si vous trouvez la dot encore un peu juste et que votre budget vous le permet, vous pouvez toujours craquer pour quelques options éminemment sympathiques comme le régulateur de vitesse adaptatif, facturé 300 euros, le toit ouvrant électrique (800 e), le système de télémétrie R.S. Monitor (250 e et même 450 e dans sa version Expert, compatible avec les Smartphones et les caméras GoPro), ou encore la superbe teinte Orange Tonic (voir photos), qui exige un supplément de 1 600 euros.

Enfin, si vous voulez goûter aux plaisirs du circuit au volant de cette R.S., vous pouvez aussi aggraver la douloureuse en optant pour le Pack Cup, qui donne accès au châssis du même nom, légèrement abaissé, à un différentiel à glissement limité mécanique Torsen (pour une motricité optimale) et à des étriers de freins Brembo peints en rouge, mais qui est incompatible avec la boîte EDC (pour le moment, du moins).

renault_megane_RS 2

Etalage de muscles

Donnant à voir un kit aéro très suggestif, marqué par l’incontournable lame F1 intégrée au bouclier avant (marque de fabrique des modèles Renault Sport), d’extracteurs d’air latéraux finement ciselés, d’un becquet arrière assez discret et d’un diffuseur arrière qui ne l’est pas du tout et qui, par-dessus le marché, intègre une canule d’échappement centrale gargantuesque, la nouvelle production de Renault Sport en impose ! Devant un tel étalage de muscles, le passage de ce modèle à cinq portes au lieu des trois portes de ses devanciers passe crème…

Même constat sous le capot, avec le quatre-cylindres 1.8 l turbo de 280 ch et 390 Nm, qui permet à cette R.S. d’abattre le 0 à 100 km/h en 5,8 s (indépendamment de la transmission choisie). Pour rappel, la R.S. Trophy de la génération sortante est créditée du même temps. Celle qui la remplacera devrait l’améliorer de deux dixièmes. Cette future Trophy de 300 ch et 400 Nm de couple (et même 420 Nm dans sa version équipée de la boîte EDC), devrait faire son apparition fin 2018.

Pour le moment, les commandes de la Mégane R.S. EDC ouvriront en février prochain, tandis que celles de la version à boîte mécanique le seront à partir du printemps.