Recyclage automobile :
Le français Indra accueilli à bras ouverts au Maroc !

0
475

Leader français dans le domaine du recyclage automobile, Indra Automobile Recycling a remporté récemment un appel d’offres au Maroc avec le concours du cabinet Deloitte. La firme aura désormais pour mission d’accompagner la genèse d’une filière de «déconstruction» de véhicules.

Joint-venture (à parts égales) entre Renault et Suez, Indra Automobile Recycling a annoncé, mardi 22 mai, avoir gagné, en partenariat avec le cabinet Deloitte Conseil, un appel d’offres émis par le ministère de l’Environnement pour l’étude et le déploiement d’une filière de gestion de véhicules en fin de vie au Maroc.

indra_recyclage_02

Les deux partenaires ont désormais pour mission d’établir un «schéma directeur» dans le dessein de déterminer, de concert avec le gouvernement marocain, des plans d’action devant aboutir à la création d’une filière légale.

«Remporter cet appel d’offres au Maroc nous offre une possibilité formidable, celle d’accompagner un pays dans l’organisation de sa filière de recyclage automobile», a indiqué Loïc Bey-Rozet, DG d’Indra. Et d’ajouter que «ce projet majeur ouvrira certainement la voie à d’autres pays du continent».

indra_recyclage_03

Il s’agit du premier contrat décroché à l’étranger par le numéro un français du secteur de la déconstruction et du recyclage automobile (PDM de 34% en 2017).  Indra, qui emploie 174 salariés et traite en moyenne 340 000 véhicules/an, a réalisé un chiffre d’affaires de 45 millions d’euros l’année en 2017.