Permis de conduire :
Boulif durcit les conditions d’octroi

0
646

Les conditions d’octroi du permis de conduite seront renforcées. Les examens seront encore plus rigoureux et le niveau de la formation plus élevé.

Mohamed Najib Boulif, secrétaire d’Etat chargé du Transport, a annoncé dans le cadre d’une conférence de presse organisée à Rabat le lancement de plusieurs mesures pour hisser le niveau d’examen du permis de conduire, et ce afin de lutter contre les accidents de la circulation et faire face aux documents falsifiés.

A cet égard, les candidats devront obtenir au moins 34 points sur 40 pour la catégorie B et 40 points sur 46 pour la catégorie C et D. Pour assurer le temps nécessaire aux candidats, la durée minimum pour passer l’examen est de 45 jours, fixée à partir de la date de signature du contrat de formation. Les questions de l’épreuve théorique seront révisées et le nombre de candidat sera fixé à 10 par coach et par mois pour la catégorie B.

Par ailleurs, et pour assurer plus de transparence concernant les tarifs et les unifier, ils seront fixés à 37 DH/heure pour la formation théorique et 75,50 DH pour l’épreuve pratique. La distance séparant deux auto-écoles a été relevée, passant de 100 à 350 m.

Lors de cette rencontre, Boulif a dressé le bilan du dialogue avec les syndicats du secteur du transport.