Opel Mokka X :
Plus corsé

0
136
Opel a offert au Mokka une grosse mise à jour esthétique pour ses quatre ans de carrière. Le petit SUV en profite aussi pour changer de nom, désormais appelé Mokka X.

Le Mokka X a amorcé depuis peu sa commercialisation dans le Royaume. Il ne fait aucun doute : le fraîchement restylé SUV compact d’Opel entend bien tirer son épingle du jeu dans un segment toujours aussi apprécié par la clientèle, mais surtout très convoité par la concurrence. Se donne-t-il vraiment les moyens de ses ambitions ?

Ça bouge dans le segment des SUV compact chez Opel, ou plus exactement chez CFAO Motors Maroc, l’importateur de la marque, qui accueille (enfin) dans sa gamme le Mokka… devrait-on dire le Mokka X, dans la mesure où l’antépénultième lettre de l’alphabet désigne la nouvelle nomenclature des SUV et autres crossovers chez Opel. Faut-il se souvenir que le Mokka, dont le lancement mondial a débuté courant 2012 n’a jamais été importé dans le Royaume. Pour la petite histoire, CFAO Motors Maroc, également importateur de Chevrolet, lui avait préféré le Trax, frère de sang du Mokka, (il n’y a que le nom qui change), quelques exemplaires ayant été commercialisés à l’époque, sans grand succès. Qu’à cela ne tienne, l’importateur revient à la charge avec ce Mokka X récemment restylé. Un lancement qui a un double avantage sachant qu’il permet à Opel Maroc d’apporter plus de sang neuf à une gamme de véhicules à la pointe de la nouveauté. Mais c’est surtout l’occasion pour l’importateur d’investir un segment, celui des SUV compacts, qui jusqu’à aujourd’hui a toujours le vent en poupe dans le Royaume.

Plus d’attrait visuel L’objectif pour Opel, c’est aussi de tirer son épingle du jeu face à une concurrence locale très affûtée. Le Mokka X y met la forme : un peu comme la nouvelle Astra qui, visuellement, ne manque pas de charisme, il réaffirme son style, disposant d’une face avant remaniée avec des feux avant diurnes à LED, adaptatifs et directionnels, avec éclairage d’intersection, une calandre plus musclée et un nouveau bouclier. Les évolutions sont minimes à l’arrière, le dessin des feux ayant été remodelé ; toujours est-il que le Mokka X accentue davantage sa silhouette de baroudeur. Disponible en une unique finition (baptisée Innovation), celle-ci intègre les vitres et lunette arrière teintées, les jantes de 18 pouces, les rails de toit, ou encore la ligne de vitrage entièrement chromée. Des ajouts esthétiques qui insufflent à ce petit baroudeur un peu plus de charme.

Habitacle très connecté 

Il n’y a pas que la carrosserie qui a fait peau neuve, l’habitacle y va, lui aussi, de son restylage. Le mobilier n’est pas sans rappeler celui de l’Astra, à l’instar de la planche de bord qui s’illustre par le sérieux de sa présentation et par sa qualité de finition soignée, comparé à la précédente version. Bonne nouvelle, la console centrale fait l’économie de boutons en tout genre et intègre d’office un large écran tactile couleur de 7 pouces. Plusieurs fonctionnalités y sont regroupées comme la radio, les prises USB et Aux-in, l’interface iPod, Bluetooth, audio streaming, et commandes vocales, sans oublier Apple CarPlay et Androïd Auto. Bref, une interface tactile réactive et assez simple à utiliser. A noter dans cette unique finition la sellerie cuir, voire la climatisation automatique bi-zone. On retrouve globalement les qualités d’accueil qui ont fait le succès du Mokka. Toujours est-il que ses 4,28 m de long ne lui rendent pas service face à des concurrents plus spacieux, mais surtout plus abordables financièrement (nous y reviendrons). Il peut néanmoins emmener confortablement deux adultes qui profiteront d’un espace aux jambes convenable. Le coffre, quant à lui, est parfaitement logeable grâce à son volume appréciable de 460 dm3.

Opel Mokka X

Un diesel, pas plus

Puisque le diesel constitue la motorisation incontournable qu’il faut avoir dans le Royaume, CFAO Motors a pris soin de ramener le 1,6 litre CDTI de 136 chevaux (associé à une boîte de vitesses automatique à 8 rapports), le même qui coule des jours heureux sous le capot de l’Astra.

Un bloc qui s’est affirmé de façon positive au fil du temps, au regard de sa discrétion sonore (comparé à l’ancien et bruyant 1,7 litre CDTI de 130 chevaux), de son dynamisme reconnu, et de sa consommation modérée (il réclame en moyenne 4,4 l/100 km). Inutile de ramener dans le Royaume la transmission intégrale, l’Opel Mokka X est disponible en version deux-roues motrices (4X2). Pas de quoi crapahuter sur piste compte tenu de sa faible garde au sol de 16 cm, en revanche, il pourra poser allègrement ses quatre-roues sur les pistes caillouteuses ou sablonneuses praticables.

Opel Mokka X
Le coup de jeune porte aussi sur l’habitacle et l’équipement, bien plus modernes.

 

Si le petit SUV compact d’Opel est bien outillé pour investir son segment, il devra batailler ferme avec des concurrents plus aguerris, en termes de notoriété, tout aussi bien équipés, mais surtout plus spacieux et attractifs financièrement. Rien d’insurmontable, certes, pour ce petit baroudeur qui peut toujours compter sur ses qualités intrinsèques avérées.