Nissan Qashqai :
Un lifting innovant

0
381

Nissan Qashqai de deuxième génération a eu droit à un restylage de mi-parcours. Le SUV vedette de la marque nippone joue la carte des technologies embarquées et des nouveaux matériaux pour conforter encore davantage sa position remarquable de pionnier des crossovers compacts.

Dévoilé en avant-première au dernier Salon de Genève, Nissan a choisi Vienne et ses environs pour organiser les tests drive du Nissan Qashqai restylé et le présenter à la presse internationale. Capitalisant sur son succès avec plus de 3 millions d’exemplaires écoulés, le SUV urbain veut à travers sa nouvelle offre produit fidéliser sa clientèle et grignoter des parts de marché à la concurrence, défiant au passage l’agressivité commerciale des autres constructeurs.

Il ne s’agit pas seulement d’un simple lifting mais les changements sont perceptibles à plusieurs niveaux, à commencer par le design. Dès le premier regard, la face avant se démarque par rapport à l’ancien modèle par les feux de jour à LED en forme de boomerang qui entourent plus largement les phares. Nissan a misé sur un restylage bien visible. La nouvelle signature lumineuse de laquelle se place une calandre en V, est bien prononcée afin de l’harmoniser avec l’ensemble de la gamme. Nissan Qashqai reprend la nouvelle identité stylistique de la marque dévoilée avec Nissan Micra. Le capot a été redessiné mais reste moins visible. A l’arrière, le véhicule se distingue par une nouvelle texture des feux avec un motif 3D.

Qualités intrinsèques

Facile d’accès à la cabine, le Qashqai propose un intérieur moderne avec une instrumentation complète, tandis que le volant à base plate ajoute un petit air sportif à ce modèle. Le Qashqai conserve donc ses qualités, à l’instar de l’ergonomie et de la lisibilité.

Le SUV compact japonais reçoit cependant une mise à jour importante de ses équipements, qui passe par une nouvelle interface de son système multimédia NissanConncet, mais surtout par ses éléments de sécurité. À la surveillance des angles morts, à l’aide au stationnement intelligent et à la caméra 360° viennent en effet s’ajouter la reconnaissance des piétons pour le freinage d’urgence en ville, l’alerte anticollision arrière en manœuvre mais surtout un système de conduite autonome baptisé ProPilot particulièrement sophistiqué pour la catégorie. Il sera capable de contrôler la direction, l’accélération et le freinage. Le Qashqai ajoute à la liste une sixième finition. Après Visia, Acenta, N-Connecta, N-Vision et Tekna, Tekna +, la version plus haut de gamme, fait son apparition qui comprend notamment une sellerie cuir Nappa, des jantes de 19 pouces au dessin spécifique et une sono Bose. Le SUV a connu une nette amélioration de son insonorisation grâce à l’utilisation de nouveaux matériaux d’isolation.

Sur route, le véhicule assure un agrément de conduite remarquable. Il négocie les routes sinueuses, les montées ou les descentes avec souplesse et précision. Nissan annonce avoir amélioré la direction, la suspension et l’aérodynamisme.

nissan qashqai autonews4
Mise à jour importante des technologies embarquées

 

SUV équilibré et agile

Au volant du Qashqai, le conducteur peut découvrir dès les premiers kilomètres un SUV équilibré, agile et dynamique. Outre son silence de roulement, son châssis est très confortable en ville, sur autoroute, tout comme sur off-road. La suspension arrière indépendante multibras et la qualité de conception de la plateforme expliquent ce niveau atteint.

Sous le capot, Nissan a gardé la même gamme de motorisation. En diesel, on note la présence de deux blocs, le 1,5 dCi de 110 ch et le 1,6 dCi de 130 ch. Les deux moteurs ont fait leur preuve dans tous les véhicules appartenant à l’alliance Renault-Nissan.

Nissan peut toujours compter sur son SUV vedette pour maintenir la conquête et ratisser encore plus large dans le segment très convoité des 4×4.

Couv.indd