MotorVillage Casablanca :
FCA Maroc inaugure le site

0
552

MotorVillage Casablanca répond à la stratégie d’expansion du groupe automobile pour la période 2017-2022. Il est censé être comme l’une des plus grandes plateformes automobiles que compte le groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA) dans le monde.

En présence d’Alfredo Altavilla, directeur des opérations pour la région Europe, Afrique et Moyen-Orient de FCA, et de Danilo Annese, PDG de FCA Maroc, le MotorVillage Casablanca a été inauguré en grande pompe le 12 avril.

D’une superficie de plus de 80.000 m2, le MotorVillage s’articule autour d’un showroom de 4.300 m2 qui rassemble en son sein l’ensemble des marques de FCA Maroc, un atelier de 3.250 m2, un entrepôt de 2.600 m2 et plus de 3.000 m2 d’espace réservé aux bureaux.

Le MotorVillage intègre également le Jeep Territory : une aire d’évolution 4×4 destinée à faire découvrir au public les capacités tout-terrain de la légendaire gamme Jeep. En plus, un circuit d’une longueur de plus de 600 mètres offrira la possibilité de vivre l’expérience de conduite de tous les modèles de l’univers FCA. Les visiteurs pourront vivre aussi des expériences inédites en tant que pilotes ou co-pilotes lors des roulages sur des modèles des marques Alfa Romeo et Abarth.

La vente des voitures d’occasion aura également une place de choix au MotorVillage ; deux espaces seront entièrement dédiés à cette activité. Autre originalité majeure de ce nouveau site, le MotorVillage Casablanca intègrera un restaurant et un centre de conférences offrant ainsi à la clientèle une expérience exclusive autour des marques du groupe FCA.

Par ailleurs, il faut souligner que le MotorVillage va également accueillir une académie de football. Celle-ci occupera une superficie de 22 000 m2. Elle comprendra une école de football pour enfants de 6 à 16 ans.

Dans un souhait d’intégrer le MotorVillage dans son environnement écologique, 30% de la consommation énergétique du site seront produites par des panneaux photovoltaïques dans un premier temps. FCA Maroc envisage, à moyen terme, d’alimenter son site en énergie solaire à hauteur de 60%.