Kawasaki Z1000 R :
Exclusive et bien plus !

0
254

Un dernier tour de piste avant de tirer sa révérence et laisser place à son remplaçant, tel est l’objectif avoué de cette Z1000 R que vient de lancer Kawasaki à l’international et à destination des ses aficionados.

Difficile de faire évoluer une bécane qui donne toujours entière satisfaction. Histoire de la célébrer comme il se doit, Kawasaki a alloué quelques petites retouches globales à sa Z1000. Ce qui commence par une esthétique sensiblement revue. Dans le détail, l’engin hérite, au choix, d’une robe spécifique noire ou grise avec, par endroits, quelques touches fluo, notamment sur le réservoir. Même tendance au niveau des jantes qui adoptent ce même liseré fluo. La partie arrière évolue quelque peu, spécialement au niveau du feu qui s’est vu redessiné. Quelques petits détails comme le Z en relief au niveau de la selle renforce le côté agressif de cette Kawasaki. Aussi, le tableau de bord a subtilement été remanié, l’affichage du rapport de vitesses enclenché fait son apparition et un témoin lumineux au niveau du compte-tours permet de savoir quand passer le rapport de vitesse supérieur. A noter que le design de la jauge à carburant a été sensiblement modifié.

Kawazaki

Plus affûté techniquement

A bien y regarder de plus près, quelques petits détails techniques viennent également agrémenter l’ensemble comme les disques de frein désormais pincés par des étriers à quatre pistons ; de quoi optimiser le freinage.  Pour autant, l’amortissement n’a pas été oublié ; il dispose désormais d’une molette de réglage qui permet d’influer sur le confort d’ensemble. Par ailleurs, la marque nippone s’est penchée sur la fourche de la Z dont le tarage de suspension a été, lui aussi, assoupli afin d’améliorer le confort de roulement. Sous le réservoir de 17 litres, le 1043 cm3 n’a pas subi de changements majeurs. Il reçoit néanmoins un boîtier électronique qui lui permet de satisfaire, selon les marchés, aux normes antipollution. Malgré cela, cette Z1000 ne perd en rien ses potentialités en termes de puissance, délivrant toujours ses 142 chevaux pour un couple de 111 Nm. Une série d’ajustements techniques qui ne font que renforcer l’agrément de conduite, déjà exemplaire, sur la Z1000 qui s’illustrait déjà de par son châssis exempt de tous reproches. A n’en point douter, cette édition spéciale du fameux roadster dans sa version 1000 de la marque japonaise devrait séduire les amateurs du genre. Toujours est-il qu’il y aura de fortes chances que la grille tarifaire de cette bécane ait à subir une sensible hausse de prix.

Moto 3