Marché automobile novembre 2017
Nouveau record en vue, Renault jubile

0
2157

En dépit d’un mois de novembre défavorable pour le marché automobile, le cumul des immatriculations est toujours au vert à 149 467 unités, soit une hausse de 4,09%.

Plus que 13 644 unités pour battre le record de l’année dernière. Un volume des ventes réalisable si l’on tient compte des promotions et efforts commerciaux déclinés par les professionnels du secteur au cours de ce mois décembre. Ils espèrent remonter la barre d’autant que le mois de novembre a été décevant avec 12 008 unités, en baisse de 11,46% comparativement avec la même période de l’année dernière.
Dans le détail, le segment des voitures particulières (VP) totalise 137 305 unités, en hausse de 2,54%, et celui des véhicules utilitaires légers (VUL) grimpe à 12 162, en croissance de 25,54%.

A une exception près, le classement du top-ten est le même que le mois précédent. Dacia est largement en tête cumulant un volume de 41 310 unités, soit une progression de 11,95%. La marque low cost continue de séduire plusieurs automobilistes marocains notamment les primo acquéreurs au budget contenu. Elle est suivie par sa consœur Renault, qui réalise la meilleure performance des marques généralistes avec 18 819 immatriculations, soit un bond de 31,18%. Cette performance est due en grande partie aux ventes de Clio. Avec les deux marques, le groupe Renault totalise 43,8% de parts de marché.

graph 2

Fidèle à sa troisième position, Ford a écoulé 10 556 véhicules, mais accuse un recul de 16,26%. La marque jouit d’excellentes potentialités et peut reprendre le chemin de la croissance avec le renouvellement de certains modèles. Volkswagen maintient le même esprit de conquête, affichant au compteur 10 199 voitures vendues et une hausse de 9,81%. Hyundai occupe la cinquième position avec 9 300 immatriculations réalisant au passage une progression de 4,04%. Le lancement de nouveaux modèles a permis à la marque coréenne de reprendre des couleurs. La sixième position revient à Peugeot qui a écoulé 8 727 voitures, mais affiche une baisse de 4,51%. Grâce au Qashqai qui porte l’essentiel des ventes Nissan, la marque japonaise a vendu 5 892 véhicules, en augmentation de 3,93%. Elle occupe la septième position. Avec 5 463 immatriculations, Citroën prend la huitième place mais consent une baisse de 3,21%.
En neuvième position, Fiat poursuit sa chute avec 5 452 véhicules cédés et une baisse de 33,16%. Indéboulonnable de sa dixième position, Toyota cumule 3 206 ventes, enregistrant une baisse de 7,82%.

graph 1

Dans le segment de luxe, les réalisations sont mitigées. Mercedes affiche 2 733 immatriculations, en hausse de 13,03%. Elle est suivie par BMW avec 2 339 unités, mais recule de 4,3%. Affichant une bonne mine, Audi a vendu 2 119 voitures, soit une croissance de 17,14%.

Le segment 4×4 premium enregistre de mauvaises performances. Land Rover s’est limitée à 1 140 immatriculations, en baisse de 26,02%. Jeep n’a pas dépassé 981 véhicules cédés, soit un recul de 32,25%.