Lamborghini Urus :
L’arme fatale

0
5095

Massif, puissant et rapide, le Lamborghini Urus se place au sommet des SUV d’exception. Voici tous les détails de ce baroudeur, qui vient de faire son premier show en plein cœur de Sant’Agata Bolognese, fief de la marque italienne.

La tentation du SUV est très forte ! Elle n’épargne, désormais, aucun constructeur automobile. Même les firmes les plus exclusives succombent au filon. Après Bentley qui a dévoilé le Bentayga, en 2016, voici Lamborghini qui laisse entrer le loup Urus dans sa bergerie. Pour mémoire, la marque au taureau a déjà tenté de se placer sur le créneau, en dévoilant le concept LM002, en 1986. Il s’agissait d’un 4×4 pur et dur, taillé à la serpe somme un véhicule de transport de troupe. Mais ça c’était avant !

lamborghini urus 10

De conception vraiment nouvelle, sa ligne atypique vous saisit dès le premier regard pour ne plus vous lâcher. Calandre béante, pare-brise et lunette arrière très inclinés, pavillon fuyant vers l’arrière, peut-on vraiment faire plus agressif ? Ajoutez à cela un look bien marqué par des feux effilés et des lignes tendues, et l’on obtient un vrai bourlingueur prêt à dévorer aussi bien les pistes que le bitume. La partie arrière est du même acabit, avec quatre sorties d’échappement et des blocs optiques en forme de la lettre « Y », dont le dessin fait un petit clin d’œil à l’hypercar Centenario. Ultra sophistiqué, le Lamborghini Urus place la barre de la sportivité et du raffinement, encore plus haut. Il n’en fallait pas plus de 5,11 m de long, 2,02 m de large et 1,64 m de haut, pour bichonner les 4 heureux passagers qui prendront place dans cet écrin.

lamborghini urus 7

Que dire donc de l’intérieur, tout respire la sportivité depuis la planche de bord aux lignes hexagonales, jusqu’aux doubles écrans de la console centrale, en passant par le très massif volant à méplat. En ligne de mire de cette ambiance très originale, se distingue le cache rouge du bouton de démarrage qui permet de mettre à feu le V8 biturbo de 650 ch. Pour faire simple, l’Urus est désigné comme étant le « Super » SUV, le plus puissant et le plus rapide de la planète. Sans surprise, sa fiche technique donne le frisson. Cette nouvelle race des taureaux adopte le moteur V8 biturbo de 650 ch, au lieu du V12 atmosphérique qui trône sous le capot des emblématiques Huracan et Aventador. Ajoutez à cette cavalerie phénoménale un couple de 850 Nm et l’on obtient un baroudeur capable d’expédier le 0 à 100 km/h en 3,6 sec. Autre motif de frisson, la barrière de 200 km/h peut être franchie en à peine 12,8 s, alors que la vitesse maxi s’établit à 305 km/h. Heureusement que les 650 ch ne sont pas de trop pour relancer les 2,2 tonnes de l’engin. La gestion de la cavalerie s’effectue à partir de la boîte automatique à 8 rapports, qui travaille de concert avec la transmission intégrale et des roues arrière directrices. Selon les conditions de roulage, 6 modes de conduite sont proposés via le sélecteur : Tamburo. La suspension pneumatique adaptative permet de trouver le meilleur compromis entre les performances et le confort. Le freinage, de son côté, s’annonce aussi phénoménal que brutal avec des disques en carbone-céramique de 440 mm à l’avant et 370 mm à l’arrière.

lamborghini urus 15

Le tarif de cet engin démoniaque est d’environ 2 millions de dirhams. Nous entrons ici dans un nouveau monde, celui de la sportivité et du luxe ; et sur ce plan, le Lamborghini Urus offre le top. Donc son prix, aussi exorbitant soit-il, est un peu mérité.