Labellisation des pièces de rechange :
Lancement du système «Salamatouna»

0
688

Pour lutter contre les pièces de rechange frauduleuses et encourager un circuit de distribution professionnel répondant aux meilleures normes, le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique a lancé le système de labellisation «Salamatouna».

Le label «Salamatouna» est le fruit d’un partenariat public/privé initié dans le cadre des actions du Comité national pour la propriété industrielle et anticontrefaçon (Conpiac), présidé par le ministère. Cette initiative a fait l’objet de larges concertations avec l’ensemble des acteurs opérant dans le circuit de distribution des pièces de rechange (industriels, importateurs et distributeurs), ainsi qu’avec les associations des consommateurs.

Labellisation 2

Selon Moulay Hafid Elalamy, ministre en charge de ce département, «Salamatouna permettra de renforcer l’organisation de la distribution des pièces de rechange sur le marché, lutter plus efficacement contre la contrefaçon et assurer la sécurité du consommateur en lui permettant d’identifier les entreprises qui commercialisent des pièces de rechange authentiques. Ce label a pour objectif également de labelliser les entreprises intervenant dans le circuit de distribution de la pièce de rechange, depuis sa mise sur le marché jusqu’à sa consommation finale».

Pour rappel, le marché intérieur de la pièce de rechange, estimé à plus de 10 milliards de dirhams, est le deuxième marché le plus touché par la contrefaçon après celui du textile. Il se caractérise par une distribution informelle, une désorganisation de ses circuits de distribution et la mise sur le marché de produits contrefaits qui contribuent à l’hécatombe des accidents de la route.